Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Des bailleurs de fonds de Bush s’offrent des postes diplomatiques

La rédaction
visites
755
commentaire

Jusqu’à présent, la prestation diplomatique de l’administration Bush a choqué plus d’un gouvernement dans le monde, qu’il soit ami des Etats-Unis ou qu’il le soit moins : à une arrogance primaire s’ajoutent l’imprévisibilité et des luttes intestines. De plus, en ce qui concerne les nouveaux ambassadeurs en Europe occidentale, on a aussi affaire à l’incompétence : leur seule qualification semble être le volume de leurs dons aux campagnes électorales de George W. Bush.

Selon Clay Johnson, le directeur du personnel présidentiel qui reçoit des lobbyistes, c’est-à-dire des personnes chargées de promouvoir la candidature de tel ou tel comme ambassadeur, parmi les questions que leur pose George W. Bush à propos des postulants, figurent notamment : « S’agit-il d’un ami de longue date ? Le postulant s’est-il vraiment démené pour aider ma campagne présidentielle ? »

  • Howard H. Leach, de San Francisco, est le nouvel ambassadeur en France. Il fait partie des « pionniers », ceux qui ont personnellement levé au moins 100 000 dollars pour la campagne de Bush. Lui-même multimillionnaire, Leach a dirigé la levée de fonds du Parti républicain de 1995 à 1997 et a fait entrer l’année passée 282 000 dollars dans le trésor de guerre du gouverneur du Texas. Lui et sa femme ont versé chacun 5000 dollars dans la bataille pour faire arrêter le recompte des voix en Floride. Il dirige deux sociétés de placement, Leach Capital Corp. et Leach McMicking. Suite à sa nomination le 26 mars, il a déclaré à l’AFP que sa « réussite dans le secteur privé » lui donne « les qualités nécessaires pour représenter les Etats-Unis en France ».
  • Le nouvel ambassadeur en Suisse est un vieil associé d’affaires du Président, Mercer Reynolds, avec qui il avait co-acheté en 1989 le club de base-ball Texas Rangers. Reynolds a aussi fait preuve de largesse vis-à-vis des campagnes de Bush. Son partenaire d’affaires, lui aussi candidat à un poste diplomatique, est William O. DeWitt, Jr., qui a également investi dans les Texas Rangers et est propriétaire d’une autre équipe de base-ball, les St Louis Cardinals. DeWitt avait contribué, en 1984, à renflouer la société pétrolière de Bush, Arbusto Energy. DeWitt et Reynolds appartiennent tous deux aux « Pioneers ».
  • Richard J. Egan postule pour devenir ambassadeur en Irlande.
  • Jim Nicholoson, ancien président du Comité directeur du Parti républicain qui supervisait la levée de fonds auprès des grandes fortunes, espère représenter les Etats-Unis au Vatican.
  • L’ambassadrice en Autriche pourrait très bien être Julie Finley, décrite dans différents articles de presse comme « une importante donatrice de Washington ».
  • Stuart A. Bernstein, ancien président du club républicain de donateurs de 100 000 dollars ou plus, aspire à diriger l’ambassade américaine au Danemark.
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 26 septembre le monde
en devenir

Don rapide