Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Des députés américains souhaitent des entretiens entre Israël et la Syrie

La rédaction
visites
751

En visite en Israël le 1er avril, une délégation de députés américains conduite par la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a recommandé au Premier ministre Ehoud Olmert d’engager des pourparlers avec le président syrien Bachar al-Assad. Selon le quotidien Ha’aretz, Mme Pelosi recommande le dialogue même si la Syrie soutient le terrorisme et continue à collaborer avec l’Iran. Cette intervention laisse à penser que si les démocrates reprennent la Maison Blanche en 2008, ils lanceront des entretiens avec Damas. Le président de la commission des Affaires extérieures de la Chambre, Tom Lantos, pense que ce dialogue serait le meilleur moyen de diviser la Syrie et l’Iran.

Nancy Pelosi a accepté de transmettre à Assad un message d’Olmert, lui assurant que l’administration Bush n’a pas informé le gouvernement israélien de plans d’attaque contre l’Iran et/ou la Syrie et qu’Israël n’a aucune intention d’attaquer la Syrie. Récemment, le général Amos Yadlin, chef du renseignement militaire israélien, avait présenté une évaluation selon laquelle la Syrie, l’Iran et le Hezbollah se préparaient à une attaque américaine contre des sites nucléaires iraniens, qui serait accompagnée d’une attaque israélienne contre la Syrie et le Hezbollah au Liban ; Yadlin craignait que la guerre n’éclate suite à une « erreur de calcul ».

Niant l’existence de tels projets, Olmert déclara dans une interview à Ha’aretz que les Syriens n’avait pas lieu de craindre une attaque ni de s’y préparer. « Nous n’avons aucune intention d’attaquer la Syrie. (...) Nous préférons faire la paix, mais il est vrai que l’armée est engagée actuellement dans un entraînement intensif de tous les systèmes, branches, unités, dans tous les domaines, et continuera à le faire. » L’armée sera « prête à toute éventualité - y compris d’éventuelles "erreurs de calcul". (...) Mais nous prenons tout en compte, et espérons que ce qui ne doit PAS arriver, n’arrivera pas. »

Au cours d’une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel Olmert est revenu sur le même thème, précisant que les Israéliens ne savent rien d’un tel plan d’attaque. « C’est une rumeur sans fondement. J’espère que personne n’agira sur la base de rumeurs sans fondement. »

Contactez-nous !