Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Des experts militaires israéliens fustigent le CONPLAN 8022-02

La rédaction
visites
1130

La nouvelle politique d’attaque nucléaire préemptive adoptée par l’administration Bush (CONPLAN 8022-02) a été sévèrement critiquée par l’expert militaire israélien Reuven Pedatzur dans le Ha’aretz du 26 mai :

« Sous le masque du secret que permet l’utilisation de noms de code militaires, le gouvernement américain a franchi une grande - et dangereuse - étape qui conduira à transformer la bombe nucléaire en arme légitime pour mener une guerre. Depuis l’attaque terroriste du 11 septembre 2001, l’administration Bush a peu à peu abandonné les freins nucléaires (...). Les bombes nucléaires ne sont plus considérées comme des « armes de dernier ressort ». La bombe nucléaire n’est plus l’ultime moyen de dissuasion contre des puissances nucléaires, que les Etats-Unis ne seraient jamais les premiers à employer.

« A l’époque d’une superpuissance unique et intransigeante, dont les dirigeants entendent façonner le monde à leur propre vision, l’arme nucléaire est devenue un instrument attractif pour mener des guerres, même contre des ennemis qui n’en possèdent pas . »

Pedatzur donne ensuite les détails de CONPLAN 8022, qui envisage l’utilisation préventive d’armes nucléaires contre des sites nucléaires en Iran ou en Corée du Nord. Selon lui, les Etats-Unis auraient besoin de cinq à dix de ces bombes, dont chacune pourrait tout détruire sur deux kilomètres, irradiant l’environnement sur une centaine de kilomètres. Il fait remarquer que l’administration Bush ne tient pas compte des répercussions psychologiques qu’aurait l’utilisation d’armes nucléaires pour la première fois depuis plus de soixante ans, ce qu’elle considère comme des « dommages collatéraux limités ».

CONPLAN 8022 « est une recette de désastre, écrit Pedatzur. C’est une politique qui efface la ligne entre guerre conventionnelle et nucléaire. Cet effacement pourrait saper la stabilité stratégique relative qui existe depuis la Guerre froide. » Ce faisant, l’administration Bush encourage l’Iran et la Corée du Nord à se doter, eux aussi, d’arsenaux nucléaires pour leur propre protection.

Selon un autre expert militaire interrogé par l’EIR, le général Shlomo Brom, CONPLAN 8022 semble être une autre manifestation « d’hystérie injustifiée » envers l’Iran. Un tel changement de la politique nucléaire est « très risqué ».

Contactez-nous !