Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Des plans de guerre israéliens

La rédaction
visites
673

On assiste déjà de la part d’Israël à une opération politico-militaire d’escalade orchestrée, destinée à forcer les Palestiniens à accepter ce qu’ils ont refusé à la table des négociations de Camp David. Bien qu’une situation de quasi guerre existe déjà, une véritable confrontation militaire dans la région n’a pas encore commencé. Israël craint avant tout une « libanisation » du conflit, type de guerre irrégulière que les Palestiniens et les Arabes sont mieux à même de mener.

Les Israéliens ont clairement laissé entendre qu’en l’absence d’un recul palestinien, ils s’empareront militairement de tout ce qu’ils veulent en Cisjordanie : colonies clés, zones cruciales pour l’eau et points militaires stratégiques. Le 11 octobre, le vice-ministre israélien de la Défense Ephaim Sneh a déclaré : « Il n’y a pas de décision en faveur d’une quelconque annexion légale, mais nous trouverons les moyens de réaliser le rattachement des colonies à l’Etat d’Israël. Nous irons de l’avant avec différents processus dans lesquels nous façonnerons la réalité à notre manière. Je résumerai cela en une phrase : un minimum de contrôle sur les Palestiniens, un maximum de sécurité pour les Israéliens. » En même temps, le gouvernement a décidé de lancer une série d’actions pour garantir la « séparation » avec les Palestiniens le long de la nouvelle frontière avec la Cisjordanie.

Alors que les colonies sont construites sur des hauteurs stratégiques et au sommet de montagnes, plus de 100 000 Palestiniens vivent dans des villages situés dans les vallées. Si la résistance palestinienne ne faiblit pas, la situation sera mûre pour le « nettoyage ethnique » des villages palestiniens situés autour de ces colonies. Dans les semaines précédant la provocation de Sharon, les colonies, dont un important pourcentage des habitants sont des réservistes militaires, ont été approvisionnées en munitions supplémentaires.

Jusqu’à présent, bien évidemment, les Israéliens n’ont pas utilisé toute leur puissance militaire. La plupart des morts palestiniennes ont été le fait de snipers israéliens qui avaient, semble-t-il, reçu l’ordre de tirer pour tuer. Une menace bien plus grande vient des redéploiements et des renforcements à grande échelle de troupes, de chars et d’artillerie dans les territoires, destinés à réaliser militairement les objectifs mentionnés ci-dessus.

Contactez-nous !