www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Des porte-parole du Fatah et du Hamas dénoncent une « cinquième colonne » derrière la guerre civile

La rédaction
1572 visites

Alors que la situation palestinienne est présentée comme un conflit purement intérieur, deux porte-parole du Hamas et du Fatah disent le contraire

20 juin 2007 (Nouvelle Solidarité) - Alors que la situation palestinienne est présentée comme un conflit purement intérieur, deux porte-parole du Hamas et du Fatah disent le contraire. Malgré leurs désaccords profonds, Saeb Erekat (OLP) et Ahmed Yousef (Hamas) se sont rejoints pour dénoncer les forces extérieures qui sont derrière le déclenchement de la guerre civile.

Lors d’une interview sur CNN, Erekat a refusé de nommer la Syrie et l’Iran comme étant des provocateurs. Il a affirmé que bien qu’il n’ait aucun élément formel lui permettant d’identifier les provocateurs, le fait de voir autant d’armes dans un état où le gouvernement ne peut même pas payer les salaires de la police pose un question : « D’où viennent ces armes ? ».

Egalement sur CNN, Ahmed Yousef a déclaré que les actions du Hamas n’étaient pas contre le président de l’autorité palestinienne, mais contre une “cinquième colonne” voulant la destruction du gouvernement d’unité nationale. « Il y a certains éléments, qu’on appelle « cinquième colonne », qui tentent de déstabiliser en permanence le gouvernement et que personne n’arrive à démanteler. »

Marwan Barghouti, le dirigeant du Fatah emprisonné qui avait joué un rôle clé dans les accords entre le Fatah et le Hamas, a appelé, avec le Conseil Révolutionnaire du Fatah au remplacement des dirigeants du Fatah à Gaza, dont le chef de la sécurité préventive Mohamed Dahlan. Ce même Dahlan qui avec d’autres chefs des forces de sécurité palestiniennes a refusé de soutenir les accords entre le président Abbas et le premier ministre Haniyeh (Hamas), est suspecté d’être armé par le vice-président américain Dick Cheney et ses relais dans la région.

L’intensification de ce conflit s’inscrit dans une stratégie de la tension régionale au service de la vision géopolitique du choc des civilisations promu par le parti de la guerre anglo-hollandais.

On peut se demander pourquoi l’Union Européenne, qui s’était empressée de couper l’aide au gouvernement palestinien d’union nationale, s’est engagée à lui les reverser immédiatement dés lors qu’il s’agit de le diviser ?

Suivez les derniers développements et regardez sous les cartes :
Guerre et Paix en Asie du Sud-Ouest

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet