Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Des soldats américains déployés à la frontière syrienne ?

La rédaction
visites
1854

18 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Selon l’ancienne traductrice du FBI Sibel Edmonds, célèbre « whistleblower » du 11 septembre,
 [*] des troupes américaines auraient été déployées ces derniers jours près de la frontière syrienne de la Jordanie. Les éléments ont été exposés sur son site Boiling Frogs Post et sur la chaîne d’information internationale Russia Today.

Selon Edmonds, un journaliste irakien basé à Londres a confirmé que des soldats américains ayant quitté la base aérienne irakienne de Ain al-Assad la semaine dernière, dans le cadre du retrait des troupes américaines, ne sont pas rentrés aux Etats-Unis mais ont été transférées en Jordanie. Une source militaire en Jordanie a indiqué avoir observé des transferts de centaines de soldats étrangers dans le nord-est du pays. Une source du journaliste syrien dissident Nizar Nayouf travaillant pour Royal Jordanian Airlines a affirmé qu’au moins un avion de transport de troupes américain s’était posé sur la base aérienne d’al-Mafraq .

Nos collègues du magazine EIR à Washington ont interrogé le porte-parole du Pentagone, qui a formellement nié tout transfert de troupes entre l’Irak et la Jordanie. Il est tout à fait possible, comme ce fut le cas lors du changement de régime en Libye, que ces soldats soient déployés sous l’égide de la CIA afin d’éviter un déploiement illégal de troupes régulières.


[*Sibel Edmonds est la présidente fondatrice de la National Security Whistleblowers Coalition, une organisation regroupant une cinquantaine d’ex-agents des services de sécurité américains ayant dénoncés des secrets d’Etat illégaux. L’histoire de son combat est retracé dans le documentaire de Mathieu Verboud Une femme à abattre (Zadig Productions, 2006).

Contactez-nous !