Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Déstabilisation de la Macédoine et de la Yougoslavie

La rédaction
visites
723
commentaire

Le 25 juin, des milliers de manifestants à Skopje ont failli saccager l’immeuble du Parlement et les bureaux du Président au cours de leurs protestations contre l’OTAN, l’Union européenne et la capitulation du gouvernement macédonien face à ces deux entités qui ont exigé la cessation de l’opération militaire menée avec succès contre plusieurs centaines de combattants de l’UCK à Aracinovo, dans la banlieue de Skopje. Ceux-ci menaçaient de bombarder la capitale, son aéroport et l’unique raffinerie du pays.

Le plus incroyable, c’est que des soldats américains ont été déployés pour protéger l’évacuation vers le Kosovo de quelque 400 combattants de l’UCK qui avaient été encerclés par les forces macédoniennes à Aracinovo. Les soldats américains fortement armés ont empêché l’armée macédonienne de désarmer les rebelles. Ajoutant l’insulte à l’offense, l’UE a déclaré que la Macédoine ne recevrait aucune aide économique tant qu’elle conduirait des opérations militaires contre l’UCK. Face à cette pression, le président macédonien Boris Trajkovski a capitulé.

Plus tard, comme l’ont rapporté le quotidien allemand Hamburger Abendblatt et d’autres médias, il se trouvait parmi les combattants de l’UCK dix-sept anciens soldats américains faisant fonction de « conseillers militaires » de l’UCK ! Un autre scandale a éclaté il y a peu lorsque l’on a découvert que le général américain (cr) Richard Griffith, chef du Military Professional Resources d’Arlington (Virginie), avait transmis les plans des opérations de l’armée macédonienne à l’UCK. 70 % de l’équipement militaire de l’UCK serait d’origine américaine.

En outre, les circonstances du transfert de Slobodan Milosevic au Tribunal pénal international de La Haye par le Premier ministre serbe Djindjic, déstabilisent encore davantage la situation dans les Balkans. S’il est indiscutable que Milosevic a commis des crimes de guerre atroces, le chantage financier éhonté exercé par les gouvernements américain et européen pour obtenir son extradition, ajouté au fait que Djindjic a contourné le président yougoslave Kostunica, met à mal la politique interne serbe et la fragile relation entre la Serbie et le Monténégro. Cependant, la présence de Milosevic à La Haye risque de devenir fort gênante pour les gouvernements américain, britannique et français, s’il décide de révéler ses accords passés avec eux dans la période allant de 1989 à 1998.

Contactez-nous !

Don rapide