Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Discussion sur une alternative économique lors d’un séminaire de l’EIR à Berlin

La rédaction
visites
674
commentaire

Le 5 mars, des économistes de renom se sont réunis à Berlin, sur invitation de l’EIR, afin de discuter des perspectives de reprise au sortir de l’effondrement économique et financier international actuel. Une centaine de décideurs politiques, diplomates, représentants institutionnels et journalistes ont participé à cette conférence, qui avait pour thème « L’Amérique : du miracle économique au cauchemar - Comment surmonter la crise financière et économique ».

Lothar Komp a d’abord décrit la situation désastreuse, documentant à l’aide de faits et de statistiques l’effondrement financier sur tous les marchés, en particulier des valeurs technologiques, et a montré comment le secteur bancaire se trouve au bord de la faillite à cause, entre autres, de la dette et des produits dérivés du secteur des télécoms. Cet état catastrophique de l’économie américaine fut aussi le sujet de la présentation du Dr Kurt Richebächer, économiste et éditeur des Richebächer Letters publiées à Cannes. Pour lui, le boom économique américain tant médiatisé, avec les profits « phénoménaux » réalisés par les entreprises américaines au cours des années 1999 et 2000, n’a jamais existé. Les seuls profits sont ceux que « les sociétés font apparaître dans leur comptabilité suite à diverses méthodes de « comptabilité créatrice ». Etant donné les failles importantes de ce « capitalisme dégénéré », Richebächer conclut que les « espoirs d’un atterrissage en douceur de l’économie américaine sont absolument hors de propos. Nous sommes témoins de la pire bulle financière de l’histoire. »

Le Dr Nino Galloni, haut fonctionnaire au ministère italien du Travail, montra comment la mondialisation a tué le développement économique réel en Italie. Le Dr Tatyana Koryagina, de l’Institut de recherche macro-économique au ministère russe du Développement économique et commercial, traita de « la situation actuelle de l’économie russe ».

Le moyen de surmonter cette crise provenant des Etats-Unis et menaçant l’ensemble du monde fut l’objet du discours de Lyndon LaRouche, « La reprise économique de Franklin Roosevelt : précédent et mise en pratique ». Pour LaRouche, il est essentiel de comprendre aujourd’hui quelle a été l’intention du programme de Roosevelt, plutôt que les détails formels. A travers ses « Remarques sur une réorganisation nécessaire du système monétaire international », le Pr Wilhelm Hankel, ancien économiste en chef de la Kreditanstalt für Wiederaufbau, apporta sa propre contribution à la conception de nouveau Bretton Woods élaborée par LaRouche. Le Pr Hankel se référa à la proposition d’union de compensation faite par Keynes à Bretton Woods, basée sur une unité monétaire et comptable de réserve et sur un processus d’ajustement symétrique pour les nations débitrices et créancières. Pour les précédents politiques en Europe, Jacques Cheminade, candidat présidentiel en France, présenta un document sur « Les tâches de l’Europe dans la création d’un nouveau Bretton Woods ».

Contactez-nous !

Don rapide