Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Dope Inc., le retour

La rédaction
visites
1538
commentaire

17 mars 2009 (Nouvelle Solidarité) — L’Executive Intelligence Review(EIR), magazine de stratégie créé par Lyndon LaRouche, vient de publier une nouvelle étude sur "Came SA" (Dope, Inc.), le cartel de drogue international basé à Londres. Ce dossier de 46 pages, réalisé sous la direction de Dennis Small, figure dans l’édition du 27 février de l’EIR Online (sur abonnement).

En introduction, Dennis Small montre la croissance, depuis une décennie, des quatre grands groupes de stupéfiants (opiacés, marijuana, cocaïne et stimulants de type amphétamine), dont la valeur marchande totale, lors de la vente au consommateur, représente aujourd’hui plus de 800 milliards de dollars par an.

Il énumère ensuite les trois principales raisons justifiant la publication du rapport. D’abord, une mondialisation financière débridée fait que l’argent de la drogue s’insinue de plus en plus au coeur du système financier.

Deuxièmement, on assiste à une nouvelle offensive en faveur de la légalisation des stupéfiants, campagne directement dirigée par le méga-spéculateur américain pro-britannique George Soros. Enfin, la drogue joue un rôle essentiel dans le narco-terrorisme. Ainsi, au Mexique comme en Afghanistan, le désastre ne peut être évité que par une guerre intelligente à la drogue sur le modèle décrit par Lyndon LaRouche il y a vingt-cinq ans.

Ce nouveau rapport complète l’exposé de Dope, Inc., un livre publié en 1978 qui fait référence. Il montre du point de vue historique comment l’empire britannique – devenu entre-temps le système financier mondialisé – imposa le trafic de drogue depuis les guerres de l’opium, dans le but explicite de maintenir sa propre mainmise politique sur la population mondiale, notamment dans les « colonies » de l’Empire.

Outre l’étude de l’évolution de la production et de la consommation des grands groupes de stupéfiants, le nouveau dossier de l’EIR examine les cas de l’Afghanistan, du Mexique et de la Russie. On y trouve également un exposé complet sur les activités de George Soros en faveur de la légalisation et un rappel historique des guerres de l’opium.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 8 décembre le monde
en devenir

Don rapide