Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 16 janvier - Radio S&P 16 janvier 2017 - Moment hystérique ou moment historique ? Lire Flash : 13 janvier - Epidémie de grippe : le devoir de protéger Lire Flash : 12 janvier - Radio S&P 12 janvier 2017 - Qui a peur du grand méchant Trump ? Lire
Accueil Actualité
Brèves

Douteux arrangements entre le gouverneur Bush et son ancien employeur

La rédaction
visites
725
commentaire

George W. Bush risque d’être éclaboussé par une affaire de graves irrégularités financières, remontant à la période suivant de près son élection au poste de gouverneur du Texas en 1995. Dans un article à paraître dans le numéro de février de la revue new-yorkaise Harper’s Magazine, Joe Conason accuse Bush d’avoir arrangé l’investissement de 10 millions de dollars de fonds publics alloués à l’université de Texas, dans une banque de Washington, le Carlyle Group, pour laquelle Bush Jr. travaillait jusqu’à son élection au poste de gouverneur. Aujourd’hui, son père, George Bush Sr., est consultant (bien rémunéré) chargé de l’Asie pour ce même Carlyle Group.

Ce groupe n’est pas une banque ordinaire. Sa liste de cadres supérieurs se lit comme un who’s who de l’ancienne administration Bush. Au conseil d’administration, on trouve l’ancien secrétaire d’Etat James Baker III, l’ancien secrétaire à la Défense de Reagan, Frank Carlucci, et l’ancien directeur du Budget de Bush, Richard Darman. Même si l’investissement en question n’est pas illégal, il soulève de sérieuses questions sur un éventuel abus d’influence.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide