Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

EN DIRECT DE COPENHAGUE : « Changer le système, pas le climat ! »

La rédaction
visites
1065
commentaire

9 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Nos militants présents devant l’entrée du Sommet de Copenhague sur le Climat rapportent une situation confuse parmi les délégations. De nombreux délégués venant des pays du Sud avouent être venus pour grappiller des financements tandis que d’autres s’insurgent contre l’hypocrisie des politiques « vertes » face à la pauvreté qui règne dans leur pays.

Un délégué africain avoua qu’étant là pour obtenir quelques millions de dollars de crédit, il se devait donc d’accepter la théorie du réchauffement climatique, mais était tout à fait conscient qu’aucune preuve scientifique n’a été fournie jusque-là. Un délégué d’une île du Pacifique a manifesté son dégoût envers les ONG voulant empêcher l’exploitation des ressources naturelle de son pays, ce qui ne manquerait pas de ruiner l’investissement public pour l’éducation et la santé. Arborant des tee-shirt « Changer le système, pas le climat », des membres de la délégation indienne travaillant pour le développement physique des zones rurales, ont montré un vif intérêt pour l’Alliance des quatre puissances proposée par Lyndon LaRouche et les grands projets d’infrastructure qu’elle doit permettre de lancer. A l’intérieur, la délégation gambienne a manifesté bruyamment sa colère contre les discours hypocrites sur l’aide aux pays pauvres. Une délégation d’un pays d’Afrique francophone a tenu à organiser une réunion avec nos militants pour discuter des projets de développement à grande échelle. Le plan pour revitaliser le Lac Tchad est un exemple de ce que doit être un véritable projet « écologique » : la transformation par l’homme de la « nature » pour accroître sa capacité d’accueil pour la vie humaine. Pour la plupart des délégués de ces pays, la question du contrôle démographique promue sans complexe en Occident ne se pose pas, contrairement à celle de l’accès de tous aux meilleures technologies, qui est leur véritable préoccupation.

Deux délégués d’Amérique du Sud et d’Europe nous ont demandé des tracts pour distribuer à l’intérieur et mettre sur la table la véritable catastrophe qui menace l’humanité : l’effondrement de l’économie mondiale.
Plusieurs interviews ont eu lieu avec des médias du monde entier, notamment chinois et anglais, puisque outre-Manche, le « climategate » fait l’objet d’un véritable débat.


Lire : le direct d’hier


Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 septembre le monde
en devenir

Don rapide