Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

EN DIRECT DE COPENHAGUE : le froid glacial va-t-il faire réfléchir les délégués ?

La rédaction
visites
1245

15 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Le froid glacial qui s’abat sur la capitale danoise dissuadera-t-il les milliers de participants qui attendent des heures pour pénétrer dans la conférence sur le climat de succomber aux sirènes du réchauffement ? En effet, il semble que le seul endroit sur Terre où il y a vraiment surpopulation soit le Sommet de Copenhague ! 45 000 accréditations ont été délivrées aux délégations, journalistes et ONG, pour un centre de conférence pouvant en accueillir 15 000… Mais ces files d’attentes interminables sont une aubaine pour nos militants danois, italiens, allemands et français, pour y créer la polémique avec leur dernier tract « Génocide : quels sont les 3 milliards d’individus devant disparaître ? », rédigé par Helga Zepp-LaRouche et distribué à 5000 exemplaires depuis hier. En voici le début :

« Les politiques du Prince Philip, qui, selon ses propres termes, souhaite être réincarné en virus mortel afin de mieux contribuer à réduire la population mondiale de 80 %, sont désormais pratiquement à l’ordre du jour de Copenhague. Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), dans son Rapport de 2009 sur l’état de la population mondiale, publié en novembre 2009, affirme que le réchauffement planétaire ne peut être freiné que par une réduction massive de la population mondiale.

« Lors de sa présentation on trouvait à la tribune le directeur de l’ONG britannique Optimum Population Trust, qui sur la base d’une étude de la London School of Economics, revendique comme moyen le moins coûteux pour résoudre le problème du réchauffement planétaire de réduire la population mondiale de 500 millions d’ici 2050. Puisque l’on s’attend à ce que la population totale s’élève à plus de 9 milliards en 2050, la proposition de réduire la population mondiale à 6 milliards implique l’élimination de 3 milliards de personnes ! (…) Ces chiffres dépassent de plusieurs ordres de grandeur ceux que le Tribunal de Nuremberg eut à juger il y a 60 ans. »

Si l’on a pu craindre des réactions explosives sur un sujet qui l’est tout autant, nos militants ont constaté que la plupart des personnes étaient intriguées par la question, et de très vives discussions se sont engagées. Entre hier et aujourd’hui, nombreux sont ceux ayant déjà lu le tract, dont quelques dizaines ont laissé leurs coordonnées. Beaucoup ont trouvé juste de poser cette question, reconnaissant que le projet de dépopulation promu par certains avait tout intérêt à faire aboutir un accord contraignant à Copenhague.

Une des seules réactions négatives vint d’un représentant direct de ce lobby anti-population, le Dr Arthur Dahl. Deux jours auparavant, un de nos militant avait vu sa présentation donnée au KlimaForum, le sommet parallèle organisé par les ONG. Pendant plus d’une demi-heure, il y a traumatisé l’audience en présentant de manière odieuse les thèses malthusiennes du rapport Halte à la croissance. Il avait même fini sa présentation avec une photo de la famille royale britannique au grand complet, les remerciant d’être les pionniers des politiques environnementales. Lorsque notre militant l’a aperçu hier devant le centre de congrès, il s’est empressé de le démasquer publiquement. Dahl a complètement paniqué. D’abord, il a voulu nier les accusations puis s’est contredit à plusieurs reprises avant de finir par une apologie du prince Philip, « un humaniste » et de Dennis Meadows, le co-auteur de Halte à la croissance.

L’ennemi de l’humanité n’est pas le CO2, et nous nous chargeons de le faire savoir. Torpillons le Traité de Copenhague, détruisons le mythe de la surpopulation et attaquons nous enfin au sous-développement organisé depuis 40 ans par l’oligarchie financière, le seul mal dont souffre réellement l’humanité.


Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


Contactez-nous !