Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Economies d’énergie : le coup de gueule d’un ingénieur EDF

La rédaction
visites
4406

30 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Nous reprenons ici le coup de gueule d’un ingénieur EDF qui réagit suite aux informations relayées par le journal télévisé de 20h sur TF1.

Un illuminé nous a donné une série de leçons sur les économies d’énergie.

Nous prenant pour des débiles mentaux profonds ou des séniles précoces, il nous a expliqué qu’en coupant toutes les veilleuses de nos appareils électriques, nous pouvions économiser 15% de notre consommation.

Faux, nous économiserions alors 2 à 3%. Le même nous a expliqué qu’en remplaçant nos lampes traditionnelles par des lampes à économie d’énergie, nous pouvions économiser 30 à 35% d’énergie. Faux c’est 4 à 5 % que l’on peut économiser.

Il est évident que si la maison est équipée comme celle de l’arrière-grand-père, c’est à dire juste des lampes et pas de frigo, micro onde, lave linge, lave vaisselle, sèche-linge et j’en passe, car par rapport à la consommation de tous ces équipements celle des lampes est « peanuts »*.

Pour couronner le tout, une brillante journaliste de TF1 (quelle chaîne instructive) a pris le relais et fait le total des économies pouvant être réalisées selon ces critères éclairés : 15 % sur les veilleuses + 35% sur les lampes = 50% d’économie d’énergie ! ...

Elle n’est pas allée jusqu’à le dire, mais nous qui sommes particulièrement débiles, Avons deviné que demain, si nous suivions scrupuleusement ces instructions, on pouvait arrêter la moitié des centrales électriques ! ...

Nous avons failli mourir idiots, mais pourquoi ne nous a-t-on pas expliqué tout ça avant ! Pour continuer dans la débilité profonde, la TF1 girl’s nous a ensuite précisé que pour les 50% restants, on pouvait les alimenter avec des panneaux solaires qui produisent de l’électricité « Verte », en illustrant son propos d’une photo d’une belle maison avec un petit panneau solaire derrière.

Là, j’ai failli chercher une arme, car on n’avait encore jamais vu un niveau de désinformation pareil, une absurdité aussi monumentale. En effet, pour produire ces 50% restants, si on se base sur une consommation moyenne de 6 KW (un abonnement classique sans chauffage électrique), il faudrait que chaque maison possède 140 mètres de panneaux solaires pour un coût de 89628 € Calculez le retour sur investissement.

Dans le chapitre « c’est bon pour la planète », il convient d’ajouter que les panneaux solaires, on ne sait qu’en faire quand ils arrivent en fin de vie, car ils contiennent plein de silicium et autres métaux lourds très polluants.

Ne croyez surtout pas que je sois contre les économies d’énergies, Je suis à 100% pour, quand elles sont réalistes, mais de grâce pas d’intoxication de ce type en pleine heure d’écoute, ça frise l’indécence ou la malveillance.

Pour continuer dans l’intox, connaissez vous Biville sur mer en Seine-Maritime ? C’est un petit village du littoral près de Dieppe, où 6 éoliennes sont récemment sorties de terre. Six engins de dernière génération qui occupent 4 Kms de notre littoral normand et dont les pales culminent à 85 m de hauteur.

Chaque éolienne à une puissance maxi de 2 mégawatts... quand le vent souffle fort. Ce n’est pas grand’chose comparé au 2600 mégawatt qui sortent en permanence de la centrale nucléaire voisine, mais c’est toujours ça, surtout quand il fait très froid.

Dommage quand même que cette énergie renouvelable soit si chère et non maîtrisable (4 fois plus chère que celle de l’atome), mais c’est pas grave, EDF à obligation de la racheter (et cher). Mais revenons à nos 6 éoliennes ; depuis quelques jours il n’y a qu’une seule éolienne qui tourne, les 5 autres seraient elles privées de vent ?

Que nenni, du vent il n’y en a pas depuis plusieurs jours, ce qui est généralement le cas quand il fait très froid, ou très chaud. C’est la nature, l’homme ne lui dicte pas encore sa loi. Mais alors, s’il n’y a pas de vent comment expliquer qu’une et une seule des éoliennes tourne ?

La réponse est très simple : On veut nous faire croire à fond aux énergies renouvelables, alors on n’hésite pas à tricher pour en cacher le mauvais coté. Ben oui, ça ferait pas bien pour les habitants de la région qui n’ont pas encore accepté ça dans leur paysage, que de voir toutes les éoliennes à l’arrêt alors qu’il fait - 4 degrés.

Alors, tout simplement, on en fait tourner une ...en moteur (oui c’est possible, en lui donnant du courant !).

Ça consomme un peu d’électricité, mais ça fait croire que ça produit de l’énergie. Il est temps d’arrêter de nous rabâcher tous les soir à la météo « c’est bon pour la planète », parce que là, on sait plus trop ou est le bien et le mal, et on va finir par penser que ceux qui donnent des conseils sont, en plus d’être malhonnêtes ou incompétents, les plus dangereux.

L’électricité « dite propre » sans fumées, sans C02, sans atomes, disponible quand on en a besoin, à un prix qui ne détruise pas nos emplois et ne pas notre confort, ça n’existe pas, mises à part les centrales hydro.

Dans 20, 30 ou 50 ans peut être .... Dans mon entourage, je ne connais personne qui lave du linge propre, Ou qui met en route son lave vaisselle vide...

Alors il est grand temps que les médias et leurs gilets à rayures serviles qui nous desservent, arrêtent de nous prendre pour des demeurés, avec des reportages orientés, tronqués et des leçons de civisme qui ne tiennent pas la route.

Ah oui, j’allais l’oublier : j’ai même entendu « l’innocente Evelyne Délias », nous dire, après sa page météo, qu’il ne faut pas mettre trop de chauffage dans la voiture car ça consomme du carburant et « c’est pas bon pour la planète ».

Evelyne, si tu avais pris des cours de mécanique, tu saurais que le chauffage de la voiture récupère la chaleur de l’eau du circuit de refroidissement du moteur et cette eau chaude, il faut absolument la refroidir en la faisant passer soit dans le radiateur principal (celui qui se trouve derrière la calandre), soit dans le radiateur du chauffage de l’habitacle, sinon c’est la mort du moteur !

Si cette eau n’est pas assez refroidie, c’est même le ventilateur du circuit de refroidissement qui doit s’en charger en consommant de l’électricité pour tourner !

Et ça ... « c’est pas bon pour la planète » par contre !

On pourrait aussi évoquer les biocarburants, présentés comme carburants « Verts » alors que s’engager dans cette voie, est un désastre écologique et humain à brève échéance : flairant l’aubaine, de grands groupes Agro-alimentaires, défrichent en ce moment des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l’alimentation humaine par ces plantations destinées à la production de carburant « vert » (50% de la production de maïs des USA aura été détourné cette année pour cette production, d’ou la famine au Mexique, premier acheteur de ce maïs).

Vous doutiez vous de cet effet pervers du biocarburant ? Mais c’est un autre débat et j’ai des palpitations déjà rien que d’y penser... Surtout, surtout, je vous en prie...

Pour creuser le sujet : focus


* Insignifiant, sans valeur |

Contactez-nous !