Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Elections US : les « implications effrayantes » du narcissisme d’Obama

La rédaction
visites
1820

2 novembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Alors que l’état mental de Barack Obama ne cesse de se dégrader, sa réaction à la défaite électorale qu’il risque de subir aujourd’hui pourrait mettre en péril les Etats-Unis. A la lecture du dernier texte de Sam Vaknin, vous réaliserez pourquoi Lyndon LaRouche et Kesha Rogers appellent depuis plusieurs semaines le vice-président Biden à recourir au 25e amendement pour évacuer Obama au plus vite.

Le texte de Sam Vadknin, expert des syndromes narcissiques dont les livres sont devenus une référence outre-atlantique, a été publié dimanche sur le site d’information globalpolitician.com. Nous en publions ici l’introduction :



Le jour où Obama le narcissique craque et s’effondre

Sa politique intérieure suscitant de vifs désaccords et étant désapprouvée par des pans entiers de l’électorat, Obama est devenu un boulet pour un parti démocrate jusqu’ici adulé. En ce mois de novembre 2010, il va devoir subir un rejet retentissant des urnes, venant s’ajouter à une baisse sans précédent de sa popularité. En juillet 2008, je fus le premier à émettre l’hypothèse que Barack Obama puisse être frappé d’un trouble narcissique de la personnalité : un problème de santé mentale pernicieux et insinuant. C’est un fait désormais reconnu par tous : Obama est qualifié de narcissique par les commentateurs comme par les praticiens.

Maintenant que Obama subit revers et défaites, et fait l’objet de désaccords et de critiques acerbes parmi son propre camp, son narcissisme aigü a des implications effrayantes.

La façade du narcissique n’est percée que lorsque de grandes crises mettent en péril sa capacité à alimenter son besoin narcissique. Dès lors, le narcissique s’effondre littéralement dans un processus de désintégration appelé décompensation. Les forces dynamiques qui le rendent figé et faux – ses vulnérabilités, ses faiblesses et ses peurs – sont totalement exposées alors que ses défenses s’effondrent et cessent de jouer leur rôle. L’extrême dépendance du narcissique vis-à-vis de son milieu, pour la régulation de son amour-propre, devient alors très douloureuse et misérablement évidente, alors qu’il en est réduit à mendier de l’affection.

Dans de tels moments, le narcissique adopte des comportements autodestructeurs et antisociaux. Son masque d’impassible supérieur craque sous les éruptions de rage impuissante, de haine de soi, d’apitoiement sur soi-même et de tentatives grossières de manipulations de ses amis, de sa famille, de ses collègues. Sa générosité ostensible s’évapore. Il se sent pris au piège, menacé, et réagit comme le ferait un animal : il s’en prend a ceux qu’il estime être ses persécuteurs ainsi qu’à ses proches et aux gens qui lui sont cher.

La structure mental du narcissique est un château de carte vulnérable à toute contradiction qu’offre le monde extérieur. (...)


A lire : Défaillance d’Obama : LaRouche invoque le 25e Amendement


Contactez-nous !