Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

« Est-ce que Citigroup va dire la vérité ? »

La rédaction
visites
1544

14 janvier 2008 (LPAC) - Le Géant du secteur bancaire Citigroup s’apprête à annoncer une dépréciation d’actifs pour environ 24 milliards de dollars, avec une perte de 4 milliards pour le 4e trimestre 2007. En conséquence, la première banque américaine est à la recherche de quelques 10 milliards pour rester provisoirement à flot, alors que le fonds d’Etat d’Abu Dhabi avait déjà injecté 7,5 milliards d’argent frais au mois de novembre. Le Financial Times parle déjà d’une contribution de 4 milliards de l’Autorité d’investissement Koweitienne, ainsi que des apports du prince saoudien Alwaleed bin Talal et d’un groupe chinois. Citigroup a d’ores et déjà annoncé le licenciement de 20 000 employés.

Mais tout ça n’est que la partie volontairement émergée de l’iceberg, ce qui fait dire à Lyndon LaRouche « Est-ce que Citigroup va dire la vérité ? » mais « Je ne pense pas qu’ils aient le courage de le faire ». Dans ce contexte, il a également mis en cause la décision de Bank of America, la plus grosse banque de dépôt américaine, de racheter le numéro 1 du crédit hypothécaire américain Countrywide Financial. Car lorsqu’une banque agrée se retrouve à devoir renflouer une escroquerie, c’est tout le système bancaire qui est mis en danger, a t-il dit.

La banque d’affaires new-yorkaise Merrill Lynch est également sur le point d’annoncer une dépréciation d’actifs de 11 milliards avec des pertes sèches de 3,2 milliards pour le 4e trimestre 2007 après les 2,2 milliards du 3e. Selon plusieurs rapports, Merrill Lynch chercherait aussi les faveurs d’ « un fond souverain du Moyen-Orient ». JP Morgan Chase et Wells Fargo doivent également rendre leurs comptes cette semaine. GAME OVER.

Contactez-nous !