www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Et si l’on parlait enfin avec le Hamas ?

La rédaction
1179 visites | 9 commentaires

24 janvier 2009 (LPAC) – Voilà la question qu’évoquent deux anciens hauts responsables du Département d’Etat américain, l’ancien Secrétaire d’Etat James Baker III et l’ancien diplomate Richard Murphy. Ils suggèrent que les Etats-Unis et Israël ouvrent des relations directes et parlent avec le Hamas, faute de quoi aucune solution durable n’est possible pour régler le conflit israélo-palestinien.

Lors d’un entretien avec l’hebdomadaire Newsweek, du 26 janvier, Baker affirme sans ambages qu’il « faut impliquer le Hamas car on ne peux pas négocier la paix avec seulement la moitié du camp palestinien ». Baker propose que le Hamas désigne des négociateurs, chargé de discuter avec les Etats-Unis et Israël, qui ne soient pas formellement membres du Hamas, mais reconnus comme étant sous les ordres de la direction du mouvement. Baker précise qu’en 1992 c’est ainsi qu’il a contourné l’interdiction de dialoguer avec l’OLP lors de la conférence [sur la paix israélo-palestinienne] de Madrid.

Richard Murphy est encore plus explicite, affirmant qu’il est « inévitable » que les Etats-Unis et Israël parlent au Hamas. Dans un entretien avec Bernard Gwertzman, pour le site du Conseil des relations étrangères (CFR), Murphy affirme : « je ne pense pas que ça se fera d’ici demain matin, mais je pense que c’est inévitable. De mon point de vue, le Hamas est un représentant légitime de la communauté palestinienne. »

Ces deux commentaires suivent la critique féroce de l’invasion israélienne de Gaza, écrite par Henry Siegman, un activiste juif américain, supporter d’Obama et publié par la London Review of Books. Pour Siegman, Israël est entièrement responsable de la fin de la trêve avec les palestiniens qui a conduit à un retour aux opérations militaires.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a affirmé le mardi 20 janvier que Paris parlerait avec le mouvement islamiste palestinien quand celui-ci « accepterait » le processus de paix avec Israël.

Le porte-parole du Quai d’Orsay, Eric Chevallier, avait déclaré auparavent que la France était prête à discuter avec un gouvernement palestinien qui intègrerait des membres du Hamas dès lors qu’il s’engagerait en faveur de la paix avec Israël.

Mahmoud Abbas a en effet appelé à la formation d’un gouvernement « d’entente nationale » comprenant des membres de son mouvement Fatah et du Hamas.

A savoir si la France réclamait toujours, en préalable à tout contact avec le Hamas, la renonciation à la violence, la reconnaissance d’Israël et la reconnaissance des accords passés entre l’Etat hébreu et les Palestiniens, Eric Chevallier a mis en exergue le fait « qu’il y a un élément absolument majeur : c’est la renonciation à la violence ».

« Si demain il y a un gouvernement d’union nationale, on ne va pas sortir de la pièce parce qu’il y a des ministres du Hamas ; il y a bien des ministres du Hezbollah dans le gouvernement libanais », a-t-on également indiqué à l’Elysée.

Pour creuser le sujet : focus

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 9 commentaires

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2009 à 10:04
    par Guiles

    Et tous ces pauvres gens massacrés à Gaza, toutes ces infrastructures détruites, tous ces décès à venir dû aux armes interdites ? on en parle plus ? quelqu’un peut m’expliquer pourquoi on lèche le c.. comme ça d’Israël ?

    • Le 28 janvier 2009 à 05:52
      par Senec

      Les massacrés l’ont été par la volonté du Hamas ! Ils ont tout fait pour que cela arrive. Et si on expose les enfants en première ligne pour qu’ils soient massacrés afin de passer ensuite cela à la télé, on appelle cela de la manipulation machiavélique ! (Machiavel = tous les moyens sont bons pour obtenir un résultat). C’est un moyen de négociation très oriental. Très théâtral ! Au lieu de marchander un tapis, on marchande des vies ! Folie !

    • Le 29 janvier 2009 à 14:36
      par Guiles

      C’est bien Senec, t’as bien appris ta leçon, d’ailleurs j’ai un scoop pour toi, sais tu que les juifs allaient volontairement dans les camps pour faire parler d’eux ? ça te la coupe ça hein ! (enfin façon de parler)

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2009 à 17:29
    par chibani84

    1300 morts plus tard, on parle de paix... Mais de quelle paix ? Israël va t il renoncer à ses chimères colonialistes et extrémistes... Sûrement pas suivant la lecture des derniers sondages... Le retour de Bibi, c’est la poursuite de la colonisation, de l’épuration ethnique et des chocs régionaux. Le Hamas comme le Hezbollah marquent avant tout la tenacité, la dignité que les états arabes de la région ont bradé pour rien... La seule solution viendra d’une solution internationale imposée mais enfin équilibrée... ET il faudra bien que le Tribunal International sorte de son silence... On ne peut pas juger que les criminels de guerre qui n’appartiennent pas au camp occidental.........

    • Le 27 janvier 2009 à 00:17
      par hafrit

      merci chibani84 , je ne crois pas a la justice , surtout quand cette justice ne sert que l’occident ,je suis d’accord avec vous sur tout mais le changement doit se faire de la zone eurasienne excepte l’Europe de l’ouest de toute façon , il ne reste plus rien de l’europe elle est déjà morte , les manifestations d’Europe de l’est le démontre bien , l’Allemagne profite de l’euro pour vendre et que fait la France rien , ce qu’il ne faut pas oublier c’est que la France et Allemagne représente 50% P.I.B de l’europe, si l’europe ne trouve pas de directive économique ou de protectionnisme face a l’étau US et Chine la croissance il faut la chercher quelque part de préférence hors zone €.
      De Gaulle :tout le reste c’est de la confiture .

    • Le 27 janvier 2009 à 09:32
      par Pikpuss

      Bonjour Hafrit

      La justice ne sert pas les interets de l´Occident...Elle sert les interets d´une oligarchie financiere nondiale qui impose sa loi de fer a tous...occidentaux et orientaux...Arretons d´opposer Occident et Orient car ainsi nous faisons le jeu de cette oligarchie qui divise pour regner. Elle n´hesite d´ailleurs pas a investir dans des mouvements integristes de tous bords pour arriver a imposer aux consciences l´ineluctabilite d´une guerre de civilisation...
      Chacun sait que le peuple veut vivre en paix. Malheureusement, il est toujours pris en otage par deux camps opposes...On nous demande de choisir notre camp...mais nous ne voulons que la paix et des perspectives de bonheur por nos enfants quelques soient leurs origines ethniques ou religieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2009 à 22:28
    par michaeld1999

    Si on demande la fin de la violence au Hamas, quid du blocus Israélien de Gaza par l’armée ?
    Comment peut-on admettre qu’Israël utilise la force pour imposer un mur, des frontières et des côtes tout à fait fermées par la force des armes ? Et ensuite, on demande que le Hamas renonce à la violence ? Ridicule, non ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2009 à 21:58
    par Agathe

    Vous êtes bien naïf ! (et en plus vous citez Kouchner, comme ça, sans recul).
    Cet article "mou du genou" est digne de l’AFP. Allez, du nerf !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier 2009 à 21:42
    par soubise

    Enfin ,un peu de bon sens.
    Comment peut on parler de paix ,sans inviter le Hamas,c’est le seul interlocuteur possible.
    Bien que je ne crois pas du tout,a une ouverture sur la paix,tant que les faucons du régime sioniste ne seront pas jugés pour crime contre l’humanité...
    Et je vois que le french doctor est toujours aussi c..
    Il n’y a pas de préalable a soumettre a cette rencontre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet