Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Etats-Unis : le marché immobilier poursuit sa baisse

La rédaction
visites
1044

Le département américain du Commerce vient de publier son rapport pour octobre 2006 sur le marché des logements neufs : les ventes de maisons particulières neuves ont reculé de 3,2 % par rapport à septembre 2006 et de 25,4 % par rapport à la même période de 2005. Si les ventes ont augmenté dans l’Ouest des Etats-Unis, elles ont chuté de 39 % dans le Nord-est, de 5,6 % dans le Midwest et de 1,7 % au Sud.

Selon le rapport du Mortgage Bankers Association (MBA, Association de banques hypothécaires) en date du 1er décembre, 19 % de toutes les hypothèques américaines du premier semestre 2006 étaient « sub-prime », c’est-à-dire accordées à des emprunteurs dont l’historique de crédit est peu satisfaisant ou qui ont un niveau d’endettement plus élevé que la moyenne. Le loyer de ces hypothèques sub-prime a augmenté très vite, passant de 6,28 % le 5 septembre à 6,52 % le 30 novembre. Sur les 160 milliards de dollars de prêts sub-prime accordés au cours des sept premiers mois de 2006, environ 3,3 % ont un retard de remboursement d’au moins deux mois. C’est le pourcentage le plus élevé jusqu’à présent pour les hypothèques en cours de première année.

Les répercussions se font bien sûr sentir chez les constructeurs de logements. Wolseley, qui est actif dans toute l’Europe et aux Etats-Unis, vient d’announcer 2000 suppressions d’emplois outre-Atlantique, suite au déclin du marché résidentiel. Home Depot, le numéro deux du matériel de bricolage et d’équipement de la maison annonce aussi de mauvaises nouvelles. Fin novembre, la rumeur courait que des géants du placement privés, comme KKR et Texas Pacific, envisagent d’acquérir Home Depot pour 100 milliards de dollars, dont 80 % seraient financés par de grandes banques d’investissement américaines.

Contactez-nous !