Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité

Evgueni Primakov, un hommage à l’architecte de la politique étrangère russe

La rédaction
visites
974
commentaire
JPEG - 25.9 ko
Primakov à l’ONU.

Le rôle central d’Evgueni Primakov, ancien Premier ministre (1998-99) et chef de la diplomatie (1996-98), dans la formulation de la politique étrangère russe, était au centre du deuxième Forum Primakov le 30 novembre à Moscou. Cet événement, en hommage à l’homme politique décédé en juin 2015, était organisé par l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales (IMEMO), le prestigieux institut de sciences sociales de l’Académie russe des sciences, dont Primakov fut directeur adjoint dans les années 1970 et directeur de 1985 à 1989.

La diplomatie du président Poutine doit beaucoup à Evgueni Primakov. En s’adressant à son auditoire, le président Poutine a rappelé les qualités diplomatiques exceptionnelles et les réflexions stratégiques de ce « penseur original » qui mit tant de compétences au service de la Russie au cours de sa longue carrière. Il avait notamment sauvé la nation russe après la grave crise de 1998.

Comme l’a souligné Poutine, Primakov a toujours soutenu « un partenariat solide entre la Russie et les États-Unis » pour faire face aux grands défis mondiaux. Et si les relations russo-américaines sont durement mises à mal aujourd’hui, le chef du Kremlin espère qu’elles s’amélioreront avec le nouveau président. D’ailleurs, lors de ses récents entretiens téléphoniques avec ce dernier, tous deux se sont accordés sur la nécessité de « changer sans faute l’état insatisfaisant des relations bilatérales ».

JPEG - 430.1 ko
Nouvelle Solidarité N° 17/2014 - S’abonner.

Primakov, qui était aussi un grand expert du Moyen-Orient, avait mis en garde contre toute tentative de faire tomber les régimes laïcs de la région. Effectivement, ce sont les conflits, le terrorisme et l’extrémisme religieux qui dominent aujourd’hui cette région.

Poutine a souligné que cette grande figure intellectuelle dénonçait toute ingérence dans les affaires d’États souverains en violation de la Charte des Nations unies. Sa « vision véritablement stratégique » lui permit de comprendre que le modèle d’un monde unipolaire était irrémédiablement condamné. Primakov fut effectivement le premier à œuvrer activement pour établir une coopération trilatérale entre la Russie, la Chine et l’Inde, qui devait s’élargir plus tard pour devenir les BRICS, tout en promouvant des liens étroits avec ses partenaires dans la communauté des États indépendants. Cette démarche reste le pilier de la politique russe aujourd’hui, a noté Poutine. « Nous espérons que les entretiens avec nos partenaires, notamment ceux participant au projet chinois de la Route de la soie de la ceinture économique, nous permettront de bâtir un grand partenariat eurasiatique. »

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Cette nouvelle dynamique des BRICS est le fruit d’un combat international pour le droit au développement mené par Solidarité et progrès en France et l’Institut Schiller à l’international.

En savoir plus

Don rapide