Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Expérience CLOUD : quand les rayons cosmiques s’attaquent au réchauffement climatique

La rédaction
visites
2986
JPEG - 32.4 ko
Jasper Kirkby dans la chambre d’expérimentation de CLOUD
Crédit : CERN

La publication des premiers résultats de l’expérience CLOUD est un véritable coup de tonnerre dans le milieu de la climatologie et bien au-delà. Menées au CERN par une équipe dirigée par le physicien Jasper Kirkby, ces recherches visent à comprendre le rôle des rayons cosmiques dans la formation d’aérosols, eux-mêmes à l’origine de la formation des nuages. Elles font suite aux expériences conduites précédemment par Henrik Svensmark, qui s’était attiré les foudres des tenants du réchauffement climatique anthropogénique, en apportant les premières preuves de l’impact important de l’activité galactique sur le climat terrestre.

Comme vous le verrez dans cette vidéo produite par le LaRouchePAC et que nous tenons à présenter ici en français, le lien entre rayonnements cosmiques et formation des nuages est maintenant démontré sans équivoque, ce qui détruit implacablement la crédibilité de tous les modèles climatiques actuels, qui ignorent ces phénomènes. Arrachée aux tenants d’une réduction drastique de la population mondiale et du niveau de vie, la climatologie se voit offrir ici une chance de devenir une vrai science, fondée sur des hypothèses démontrées lors d’expériences cruciales comme celle de CLOUD.

Contactez-nous !