Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Face à la victoire de LaRouche contre Obama, l’Empire britannique prépare la contre-attaque

La rédaction
visites
2833

25 août 2009 – Le vendredi 21 août, Mariel « Molly » Kronberg, une ancienne associée de notre mouvement aux Etats-Unis désormais déterminée à salir l’honneur et la réputation de Lyndon LaRouche, a déposé plainte à la cour de Virginie occidentale contre LaRouche et son comité d’action politique le LPAC.

Révélant la nature politique de cette affaire, Mme Kronberg n’a pas hésité à choisir comme l’un de ses avocats, l’ancien procureur John Markham qui fut chargé en 1986 par le juge William Weld, un ancien proche de la banque Credit Suisse First Boston, via un procès truqué, de faire condamner LaRouche.

Cette offensive contre LaRouche ne fait que refléter la réaction hystérique des cartels financiers britanniques face au torpillage réussi par LaRouche et son mouvement de la « réforme de la santé » d’Obama, en réalité une politique d’austérité fasciste au détriment des patients et des malades chargés de payer pour le déficit provoqué par le renflouement des banques.

Depuis deux ans, Mme Kronberg avoue sur différents blogs internet qu’elle avait cherché à nuire au mouvement de LaRouche y compris en restant en son sein. Ce fut plus spécifiquement le cas lors du procès de l’Etat américain contre LaRouche en 1988, où elle fut la principale témoin de l’accusation.

En 2007, Mme Kronberg avait immédiatement attribué à LaRouche la responsabilité du suicide de son mari Kenneth Kronberg, qui lui, avait continué à collaborer avec le mouvement. Ensuite, elle s’est engagé au coté d’Erica Duggan, la mère d’un jeune étudiant déséquilibré britannique qui s’est suicidé quelques jours après avoir assisté à une conférence de LaRouche, en mars 2003.

Début juillet de la même année, au plus haut niveau de l’oligarchie britannique, les cercles proches de Tony Blair ont transformé « l’affaire Duggan » en une vaste campagne de propagande contre LaRouche avec plusieurs dizaines d’articles dans la grande presse outre-Manche.

La raison de cette ire de Blair et Cie contre LaRouche provenait du fait qu’en juin, il venait d’exposer, en direct sur la chaîne de télévision britannique BBC, les mensonges sur les « armes de destruction de masse » réunis par Blair pour justifier le départ en guerre contre l’Irak.

Les accusations de LaRouche contre ces mensonges étaient les mêmes que ceux évoqués quelques jours plus tard par l’inspecteur en armement de l’ONU, le docteur David Kelly, dont la mort étrange, survenue peu de temps après ses déclarations,fut immédiatement classé comme « suicide » par le gouvernement Blair.

Or, il y a un mois, un groupe de 13 médecins travaillant avec le député britannique Norman Baker, a lancé un appel public mettant en cause la thèse officielle fabriquée à l’époque par le gouvernement Blair. L’hypothèse du meurtre du docteur David Kelly a amené le procureur général d’Angleterre et du pays de Galles à ouvrir une enquête publique dans laquelle Blair pourrait personnellement être obligé de témoigner.

Depuis son rôle comme procureur dans le procès de 1988, John Markham est resté obsédé par LaRouche. Après avoir quitté son poste, il a conseillé et représenté la cabale anti-LaRouche à laquelle Mme Kronberg s’est maintenant associé. Parmi les récents clients de Markham, on trouve le tristement célèbre homme politique irakien Ahmed Chalabi, celui là même qui avait fabriqué les fausses preuves qui ont entraîné les Etats-Unis dans la guerre de Blair en Irak ! Rappelons qu’Ahmed Chalabi fut la mascotte des néo-conservateurs américains, en particulier Paul Wolfowitz et Richard Perle.

John Markham est également connu pour son appartenance à la "Process Church of the Final Judgment", une secte quasi-satanique soupçonnée d’avoir eu des liens avec le meurtrier psychopathe Charles Manson.

Articles :
Il est temps que vous connaissiez Lyndon LaRouche

Communiqué du LPAC

« LaRouche is a bad guy, but we can’t say why »

Chronologie précise de "l’affaire Duggan"

Contactez-nous !