Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

G20 : Obama envoie ses « Yes we can’t »

La rédaction
visites
2980
commentaires

13 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Après avoir annoncé que Barack Obama ne participerait pas au sommet du G20 sur la crise financière – en réalité l’effondrement du système économique mondial - l’équipe du président élu a publié les noms des deux personnes qui seront envoyées pour y représenter la prochaine administration américaine. Il s’agit de Madeleine Albright et Jim Leach.

* Connue pour avoir orchestré la guerre du Kosovo lorsqu’elle était secrétaire d’Etat sous Clinton, Madeleine Albright est membre émérite de la H.G. Wells Society, un club qui perpétue la pensée d’un des idéologues les plus vicieux et cruels de l’Empire britannique. De profile anti-russe, sa présence peut être vue comme une provocation et constituera pour le moins une insulte aux participants.

* Ancien membre républicain du Congrès américain, Jim Leach est célèbre pour avoir formulé et fait voter en 1999, le Gramm-Leach-Bliley Act, créant les conditions préalables à cette crise financière et économique. Cette loi a annulé le Glass-Steagall Act établi en 1933, dans les premiers mois de l’administration Roosevelt. La loi Glass-Steagall avait établi une séparation entre les banques d’affaires, de dépôt et les assureurs, mettant fin aux aspects les plus insensés de la spéculation financière et de certaines activités économiques délictuelles ayant conduit au krach boursier d’octobre 1929.

« Change » ? On aurait espéré mieux.

Voir les 6 commentaires

  • fwed • 13/11/2008 - 16:29

    et bien c’est pas super motivant pour notre avenir economique.
    Comme on pouvait s’y attendre ca se change en "yes , we change ... everything you want but not the FED"
    C’est bien en route pour une récession générale et une WW3 par false flag !
    Comme d’habitude...quoi

    • chibani84 • 13/11/2008 - 22:38

      Le 17 novembre 2008 va faire date. Avant la WWW3 et la mise en oeuvre de l’arsenal thermonucléaire, je m’attendais à une phase économique d’hyperinflation. Il semble aux derniers éléments économiques que l’on entre plutôt dans une phase de déflation voir par exemple les éléments économiques britanniques... Et là franchement ça sent pas bon, en tout cas pas meilleur qu’un cycle hyper inflationniste... La récession est donc bien là quoiqu’en dise Lagarde autant compétente que notre petit président... Prochaine phase : la déplétion ??? Les phases de rebond techniques des Bourses sont trompeuses... L’affolement de Paulson par contre est explicite... Si GM et Ford tombent !!! Quelqu’un a t il les éléments des émissions de titres de l’Etat français pour recapitaliser les banques françaises ? Je connais le nom de quelques "experts" qui doivent réviser leurs cours de sciences économiques... N’est ce pas Messieurs Cohen, Sylvestre...

    Répondre à ce message

  • URIV SHAKREYM • 13/11/2008 - 16:25

    Alors le spectre du grand crash pour le début de la semaine du 17 nov, semble se préciser...

    P.S : vous faites un travail remarquable, comment y contribuer de manière active ?

    Répondre à ce message

  • lejules • 13/11/2008 - 16:31

    lorsque les flics interrogent un délinquant pour le faire avouer il y en a un qui joue le gentil et l’autre le méchant. Nous avons les moyens de vous faire parler "yes we can’t" dit Obama
    plus ça change plus c’est la même chose.

    Répondre à ce message

  • NTIMANSI • 13/11/2008 - 14:34

    Secrétaire d’Etat dans l’administration Clinton, Madeleine Albright est un des artisans du plan de " balkanisation " du Congo démocratique qui, en 1996, est à l’origine de l’invasion de ce pays par les armées rwandaises et ougandaises truffées des forces spéciales américaines( dont on a retrouvé des corps sur les champs de bataille à l’est du Congo. D’aucuns l’accusent également d’être un des commanditaires de l’assassinat de Laurent Désiré Kabila qui lui avait décroché le téléphone au nez en pleine guerre d’invasion du Congo en 1998.
    Pour l’anecdote, Madeleine Albright avait déclaré à l’époque : " Les Tutsi sont la prunelle de mes yeux ", manifestant clairement la prise de position ethnique de l’Administration Clinton en défaveur des Hutus. Position suivie par l’administration Bush qui ne s’émeut guère face au génocide congolais qui compte plus de millions de morts, selon les ONG internationales.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide