www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

G20 et monnaie mondiale : une assemblée de malades mentaux

La rédaction
3856 visites | 6 commentaires

6 avril 2009 (Nouvelle Solidarité) - Si le G20 de Londres a été présenté comme le grand succès du consensus international autour de la crise, la réalité est que les remèdes adoptés sont encore plus fous que le système qu’ils entendent réparer. Comme l’a dit LaRouche le 2 avril : « C’est un remède qui achève le malade », les déclarations du G20 sont les « confessions d’une assemblée de malades mentaux ».

Le communiqué final du G20 annonce 5000 milliards de dollars d’« expansion fiscale concertée », d’ici fin 2010. En d’autres termes, « on va faire marcher la planche à billet ».
D’autre part, le FMI, dont les tristement célèbres thérapies de choc sont responsables de la misère des populations du Sud, il voit ses moyens tripler, de 250 à 750 milliards de dollars, avec en plus le droit d’émettre 250 milliards de dollars en DTS (Droits de Tirage Spéciaux) - sa propre monnaie. Dominique Strauss Khan a confessé : « Cela revient aussi à faire fonctionner le FMI presque comme une banque centrale »… mondiale.
« C’est une révolution de l’ordre financier mondial », explique l’éditorialiste du Telegraph Ambrose Evans Pritchard, porte-voix de la City de Londres. « Les dirigeants du G20 ont activé le pouvoir du FMI à créer de l’argent et à lancer un ‘assouplissement quantitatif’ mondial. Ce faisant, ils mettent de facto en place une monnaie mondiale. Elle est hors de contrôle de toute entité souveraine », écrit-il.

Si certains saluent cette initiative parce qu’elle mettrait un terme à la domination du dollar, demandons-nous s’il est plus sain de confier le commandement au très respectable FMI. D’ailleurs, l’idée d’une monnaie mondiale n’était-elle pas celle de l’impérialiste britannique John Maynard Keynes ?
Pire, la mise en place de cette nouvelle monnaie de référence aurait pour conséquence de couler le dollar et les Etats-Unis, dont la dette globale est probablement équivalente au PIB mondiale. Ce qui ne manquerait pas de déclencher un effondrement en chaîne de tout ce qui reste de l’économie mondiale.

Si l’ensemble des dirigeants mondiaux semblent vouloir se débarrasser de cette « crise » sans lui faire face, pour pouvoir mieux retourner à leur train-train, un adulte peut aisément comprendre qu’il est temps de se battre et d’enterrer ce système.

VIDEO : « L’Indispensable Commission Pecora »

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 6 commentaires

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2009 à 12:52
    par ciborg

    pour le FMI il s’agit plus d’assujetir
    encore les pays en developpement avec le meme systeme du PAS,"plans d’ajustemement
    structurels"qui oblige l’emprunteur a investir dans les projets financierement
    rentables.quant aux 5000 milliards de
    dollars et bien, il faut savoir qu’il
    s’agit de titres pourris et toxiques
    qui vont permettre a l’occident de relancer certaines industries industrialisantes destinées aux pays du SUD.l’occident a bien manoeuvrer au G20 contrairement a ce que tu penses, puisque les propositions Russes et Chinoises n’ont meme pas etaient evoquer. Ce qui est d’ailleurs dommage.

    • Le 8 avril 2009 à 23:40
      par Jean-Pierre Avermaete

      Ah pardon, le G-20 a parfaitement tenu compte de la proposition chinoise : augmentation des allocations de Droits de Tirage Spéciaux. Et, soit dit en passant, les Occidentaux risquent de se faire berner par cette acceptation.

      Même si la nouvelle allocation se déroule avant le réaménagement des quotes-parts, tout pays affilié qui utilisera ses DTS, les confiera au FMI. Ce dernier ira auprès d’autres affiliés, riches en réserves de changes, pour convertir ces DTS en devises réelles, essentiellement en dollars. Il va de soi que le FMI se tournera très fréquemment vers la Chine qui, ainsi, écoulera ses excédents en dollars contre des DTS. Les Occidentaux sont tombés dans ce leurre magistralement amené.

      De plus, avec cette proposition, la Chine a confirmé arrimer son yuan au dollar et de le soutenir par le biais des DTS et du FMI. Les Occidentaux ne peuvent qu’être satisfaits de tant de sollicitude.

      Et le jour où le dollar chutera définitivement, la Chine aura converti la majorité de ceux-ci en DTS, tout aussi rémunérateur, mais moins dépendant du billet vert. Cette proposition permet à la Chine de gagner du temps.

      Pour le reste, il va de soi que le but final est celui que tu décris Il n’en a jamais été autrement depuis que le FMI et la Banque Mondiale sévissent.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2009 à 00:34
    par Jean-Pierre Avermaete

    Hola, les DTS ne couleront aucune autre monnaie. Le DTS est un droit de tirage : il permet de tirer une autre devise. Donc si le FMI alloue des DTS à ses affiliés, ces derniers pourront utiliser leurs DTS pour tirer d’autres devises. Le DTS est donc une sorte de crédit bancaire. D’ailleurs il fonctionne comme un crédit bancaire. Toute allocation apparaît tant à l’actif qu’au passif sur les comptes des banques centrales. Opération comptablement nulle donc, mais ayant un pouvoir inflationniste non négligeable.

    Ceux qui reçoivent des DTS perçoivent un intérêt, tandis que ceux qui échangent des DTS pour une autre monnaie, paient des intérêts. Le DTS fait donc des petits. Cela signifie que l’expansion de DTS impliquera que le monde croisse, coûte que coûte, pour pouvoir régler les intérêts. Sinon, toutes les autres devises deviendront à la longue des monnaies de singe.

    Elle est belle la solution du G-20, non ? D’ailleurs, ce G-20 a déjà un autre nom : le Consensus de Londres !

    • Le 7 avril 2009 à 15:22
      par Bertrand Buisson

      Si je comprend bien, quand le FMI émet des DTS, la masse monétaire s’accroît et la dette porte sur les monnaies nationales.
      Il me semble que le FMI fait donc office de banque centrale supranationale.

      Ce qui est aberrant en réalité c’est que l’on confie de telles responsabilités au FMI : il n’y a pas de raison de lui donner plus de responsabilité, vu ce qu’il en a fait par le passé. Le caractère purement monétariste de cette organisation va bien avec la folie monétariste des plans de sauvatages.
      Vous le dite Jean Pierre, "inflation non négligeable" : on s’en fou que ce soit "comptablement nul", car voilà encore une politique qui exclu les processus économique réels et donc les gens. Le FMi ne devrait pas être permis de jouer un rôle politique car il ne représente personne si ce n’est l’intérêt de l’argent.

      D’après différente déclarations, il semble bien que certains aient la volonté de faire du DTS "la" monnaie de réserve internationale. Il ne s’agirait donc là que d’une première étape.

    • Le 8 avril 2009 à 10:36
      par Jean-Pierre Avermaete

      La masse monétaire augmentera avec chaque tirage de DTS, oui. Tant qu’on ne les utilise pas, il ne se passe rien.

      Mais il y a plus cynique encore dans cette proposition. Si la Chine l’a formulée, c’est probablement pour rassurer les USA qu’elle n’abandonnera pas le dollar de sitôt (son yuan est en fait lié au dollar). Si on met ces nouvelles allocations de DTS en parallèle avec la permission de vendre une partie des réserves d’or du FMI pour "aider" les pays les plus pauvres, on assure par ce biais la pérennité du dollar. Les DTS seront vraisemblablement échangés contre du dollar et la vente de l’or raffermira le billet vert. Par contre cette vente d’or affaiblira l’ensemble des prix des matières premières, ressources de ces pays. Ils vont donc voir leurs revenus choir, recevoir une "aide", à rembourser avec intérêt bien sûr, plus onéreuse et leurs dettes actuelles renchérir à cause du raffermissement du dollar. Elle belle l’aide concoctée par les zouaves du G-20, non ? Et le monde de la finance d’applaudir !?!

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2009 à 23:44
    par dra

    et dire que tous ces gens là ont mis la Birmanie au ban des nations !!!!
    Explication : U Ne Win ancien dictateur de la Birmanie avait émis des billets de 45 et de 95 kyats (la monnaie locale) parceque son astrologue attitré le lui avait suggéré !!! Puis les dirigents actuels ont créé une autre monnaie les FED : ce sont des équivalents dollars !!! qui servent aux étrangers pendant leur séjour afin d’éviter le marché noir de la monnaie : il y a donc 3 devises dans le pays les kyats les US dollars et les FED .............et tous les trafics qui vont avec !!!!Tout cela, c’est à dire les "décisions du G20 et celles du FMI" me paraît donc très clair et donc de bon augure !!!!! on peut rire ! non !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet