Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

GM taille dans le vif

La rédaction

Le 21 novembre, le PDG de GM, Rick Wagoner, a annoncé de nouvelles fermetures d’usines et des licenciements. C’est le résultat du refus du Sénat d’opter, dès avril dernier, pour la mise en « faillite stratégique » du secteur de l’automobile, comme l’avait proposé Lyndon LaRouche, afin de sauver ses capacités en machines-outils et de les convertir, en partie, dans la production de systèmes de trains à lévitation magnétique et autres équipements.

Suivant le plan de Wagoner, 5000 ouvriers de plus seront mis à la porte et certaines des plus grandes usines devront être fermées d’ici la fin 2006. Cependant, à mesure que la crise s’aggrave, la date de fermeture pourrait être avancée.

Suite à ces mesures, GM devrait produire 4,2 millions de véhicules par an en Amérique du Nord - contre 6,2 millions en 2000. Alors que, début 2005, GM employait 114 000 ouvriers aux Etats-Unis, ils ne sont plus que 106 000 aujourd’hui, et sur les 30 000 licenciements prévus, 26 400 concernent les Etats-Unis, et le reste le Canada. Par la suite, GM n’emploiera plus que 79 600 ouvriers américains, soit une réduction de près de 30 % par rapport au début de cette année. En 1978, GM employait 520 000 ouvriers aux Etats-Unis.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 21 février le monde
en devenir

Don rapide