Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

GM taille dans le vif

La rédaction
visites
723

Le 21 novembre, le PDG de GM, Rick Wagoner, a annoncé de nouvelles fermetures d’usines et des licenciements. C’est le résultat du refus du Sénat d’opter, dès avril dernier, pour la mise en « faillite stratégique » du secteur de l’automobile, comme l’avait proposé Lyndon LaRouche, afin de sauver ses capacités en machines-outils et de les convertir, en partie, dans la production de systèmes de trains à lévitation magnétique et autres équipements.

Suivant le plan de Wagoner, 5000 ouvriers de plus seront mis à la porte et certaines des plus grandes usines devront être fermées d’ici la fin 2006. Cependant, à mesure que la crise s’aggrave, la date de fermeture pourrait être avancée.

Suite à ces mesures, GM devrait produire 4,2 millions de véhicules par an en Amérique du Nord - contre 6,2 millions en 2000. Alors que, début 2005, GM employait 114 000 ouvriers aux Etats-Unis, ils ne sont plus que 106 000 aujourd’hui, et sur les 30 000 licenciements prévus, 26 400 concernent les Etats-Unis, et le reste le Canada. Par la suite, GM n’emploiera plus que 79 600 ouvriers américains, soit une réduction de près de 30 % par rapport au début de cette année. En 1978, GM employait 520 000 ouvriers aux Etats-Unis.

Contactez-nous !