Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Galloni : accroître les investissements publics ou perdre la civilisation

La rédaction
visites
1219

18 janvier 2008 (Nouvelle Solidarité) - L’économiste italien Nino Galloni, qui avait participé à la conférence internationale de l’Institut Schiller sur le Pont terrestre eurasiatique en septembre dernier, a mis en garde les autorités de son pays contre les conséquences des politiques d’équilibre budgétaire et le manque d’investissement public dans la production, alors même que l’économie s’écroule.

Interrogé le 15 janvier par l’agence de presse Agenparl au sujet de la baisse effective des dépenses publiques italiennes en 2007, il a déclaré « sans un développement adéquat des dépenses publiques il n’y a aucune chance de pouvoir moderniser le pays. L’infrastructure, la recherche, l’éducation, la santé et les transports nécessitent une intervention immédiate et coûteuse, pouvant accroître la production et valoriser nos ressources. Mais au lieu de ça, on parle d’équilibrer les budgets, comme on l’aurait fait 200 ans en arrière lorsque les technologies actuelles n’étaient pas disponibles et que l’économie devait épargner pour pouvoir investir ; sans investissements il n’y a pas d’avenir, pas de développement. Même les fondations de la civilisation se retrouvent érodées. Il nous faut comprendre que les dépenses publiques ne peuvent être seulement financées par la taxation des citoyens et des entreprises. »

Contactez-nous !