Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Giulio Tremonti : il faut bannir les instruments toxiques

La rédaction
visites
1159

Paris, le 8 janvier 2009 (Nouvelle Solidarité)—Selon l’Agenzia Giornalistica Italia, le ministre italien de l’économie, Giulio Tremoti, qui est intervenu au Colloque « Nouveau monde, nouveau capitalisme », organisé les 8 et 9 janvier, à Paris, par Nicolas Sarkozy et Tony Blair, a proposé « de bannir les instruments toxiques au niveau international ». Tremonti a expliqué qu’afin de contrer la crise, en plus d’injections de liquidités, renflouements, baisses des taux d’intérêts, banqueroutes et baisses d’impôts, il faudrait encore « une autre mesure permettant de séparer le activités saines des entités toxiques » au sein des banques. Les partis toxiques devraient être « gelées », « stockées dans un endroit séparé », « interdites en quelque sorte ». « Tout sauver est une mission divine, a-t-il dit ironisant, "mais sauver ce qui peut l’être est une mission humaine, accessible aux gouvernements ».

Lire l’intervention de Rocard pour une « banqueroute controlée »

Contactez-nous !