Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Glaziev : pour un nouveau système monétaire international

La rédaction
visites
931

Le 5 février, Serguei Glaziev, candidat à l’élection présidentielle en Russie, a donné une conférence de presse au siège de RIA Novosti à Moscou. A cette occasion, l’ancien ministre des Relations économiques extérieures (1992-1993) a fait d’importantes propositions politiques concernant le rôle de la Russie dans la crise financière internationale.

RIA Novotsi résuma ainsi les remarques de Glaziev, qui est en contact avec Lyndon LaRouche depuis plusieurs années : « La Russie peut et doit remettre en cause la nouvelle architecture de la structure financière globale, et notamment faire du rouble une monnaie financière et de réserve internationale. Le dollar a englouti toute l’économie mondiale et éliminé l’économie européenne. (...) La Russie devrait mettre fin à sa dépendance excessive envers la devise financière globale - le dollar. (...) Cette mesure devrait accroître notre influence sur les marchés internationaux . »

Interrogé sur la façon dont la politique étrangère russe pourrait accroître son influence, Glaziev répondit que pour avoir « une influence accrue sur le processus économique et politique », la Russie doit avoir un modèle de société qui soit attractif aussi pour d’autres pays. A travers l’histoire, dit-il, la Russie a joué un rôle positif lorsque sa politique pour la société correspondait à une « mission historique ». Par conséquent, la Russie doit avoir un « modèle humaniste et juste d’organisation de l’Etat », qui ne soit pas redouté à cause de son arme atomique, mais attractive à cause de ses qualités. « Si nous perdons cet idéal moral, alors nous n’aurons plus aucune influence », dit-il.

Concrètement, « la première priorité de la politique mondiale aujourd’hui, et la Russie pourrait y jouer un rôle dirigeant, est la création d’une nouvelle architecture de la finance mondiale. Sous la pression de la quantité excessive de dollars imprimée au cours des 30 dernières années, le système financier mondial s’effondre. Il est très proche du krach. (...) J’avertis depuis longtemps des dangers d’une politique consistant à tout faire reposer sur le dollar. Aujourd’hui, conclut-il, il faut une nouvelle architecture financière, basée sur des monnaies nationales. »

Pour diverses raisons, selon Glaziev, la Chine ne prendra pas l’initiative de créer ce système. Mais « la Russie doit et devrait le faire », car le système financier international ne devrait pas dépendre d’une seule monnaie nationale. Glaziev a déclaré qu’il avait discuté de cette approche avec le président de la Commission de l’UE, Romano Prodi, quand celui-ci était à Moscou ; les Européens soutiendraient une telle initiative, les Chinois la veulent, les Indiens la veulent, dit-il. Prendre une telle initiative serait « la chose la plus importante que la Russie puisse faire dans la politique mondiale », concernant les questions économiques et financières.

Contactez-nous !