Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Grèce, Irlande : Appel à supprimer les dettes illégitimes

La rédaction
visites
982

9 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) – Plus de 200 économistes, universitaires et parlementaires du monde entier viennent d’appeler à la création d’une Commission parlementaire chargée de déterminer quelle part de la dette grecque est légitime et quelle part ne l’est pas, afin de savoir qui sera rembourser et qui ne le sera pas. La proposition émane de l’ONG Jubilee Debt Campaign, qui milite depuis des années pour l’annulation de la dette des pays les plus pauvres. Selon eux, la proposition aurait le soutien de la ministre grecque du Travail, de nombreux députés de gauche comme de droite, et pourrait être débattue dans les jours qui viennent au Parlement grec. L’appel a immédiatement été relayé en Irlande...

Parmi les signataires de l’appel, on trouve l’ancien ministre équatorien de l’Economie Pedro Paez qui, avec le Président Correa, avait conduit une telle commission d’audit en 2007 et 2008. Leur action avait abouti à une restructuration conséquente de la dette extérieure équatorienne (39% de la dette extérieure fut annulée, soit 3,8 milliards de dollars !) après que la commission ait démontré les malversations et la mauvaise foi des créanciers privés.

L’appel a immédiatement trouvé écho en Irlande où le gouvernement a été forcé par la BCE et le FMI à s’endetter pour renflouer les banques privées. Le groupe Action from Ireland, habituellement engagé dans l’aide aux pays du Sud, relaye activement l’appel, tout comme le secrétaire général du syndicat UNITE, l’économiste David McWilliams et le journaliste Fintan O’Toole.

C’est un pas supplémentaire vers un Glass-Steagall global...

Contactez-nous !