Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Grèce : Pigasse et Lazard remplacent Goldman Sachs !

La rédaction
visites
3132

24 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) – La Grèce est sauvée ! Lourdement impliquée dans le maquillage des comptes grecs et dans la spéculation contre la dette hellénique, Goldman Sachs a été déchue de son rôle d’intermédiaire entre l’Etat grec et les marchés financiers. Son remplaçant ? Selon Paris-Match, il s’agit de Mathieu Pigasse, Président de la banque Lazard en France, un jeune loup de la finance qui a fait ses classes à Bercy dans les cabinets socialistes de Laurent Fabius et… Dominique Strauss-Kahn ! Et c’est pour cette raison qu’il a été choisi pour présider à la restructuration de la dette grecque. Sa proximité avec le patron du FMI, lui-même prêteur de 15 milliards d’euros à la Grèce, est une garantie de choix pour les banques qui font leur pécule sur le dos des grecs.

C’est peut-être aussi sa carte de membre au PS qui lui a valu les faveurs du gouvernement socialiste d’Athènes. Pigasse, héritier de Jaurès ? A vous de juger : il a fait de Bercy une véritable banque d’affaire (dixit DSK) entre 1998 et 2002 en pilotant les privatisations sans précédent opérées par le gouvernement Jospin. Fort de son carnet d’adresses et avec l’appui du proche conseiller de Nicolas Sarkozy, Alain Minc, il est devenu associé-gérant de la banque synarchiste Lazard après la défaite socialiste de 2002. De là, il a enchainé les succès et les collaborations dans les fusions-acquisitions (GDF-Suez, Natixis, Nexity-Caisse d’épargne, EADS, PSG, Carrefour, Accor, etc.) notamment aux côtés de Colony Capital. Pour les présidentielles de 2007, il a conseillé Ségolène Royal et faisait partie des « Gracques », ce groupe de pression « de gauche » estampillé « pantouflards » (ces haut fonctionnaires reconvertis dans la finance et les services) qui milite contre les dépenses publiques et travaille à convertir PS, Verts et Modem à l’économie de marché, opérant une véritable reconversion de la gauche française vers le socialisme fabien de Tony Blair et du Baron Anthony Giddens.

Son dernier gros coup ? Il a mis la main sur le célèbre magazine culturel Les Inrockuptibles et en a évincé le fondateur historique. Pour ce grand enfant fan des Sex Pistols, de Schwarzy, de jeux vidéo et de téléréalité, on ne pouvait rêver mieux ! Il tente actuellement de gagner les faveurs du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand pour privatiser, l’espace d’une soirée (le 18 juin !), le musée du Louvre afin d’organiser un concert punk-rock grand public devant 15 000 personnes, dans la cour du plus célèbre musée d’art au monde. Appelons les socialistes français à le répudier et les socialistes grecs à le garder loin de nous !


Lire aussi :


Contactez-nous !