Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Grippe A (H1N1) : la France prépare la fermeture des écoles

La rédaction
visites
2247
commentaires

13 août 2009 (Nouvelle Solidarité) – Face à la grippe, « en cas de pandémie totale, si les circonstances l’exigent, nous nous tiendrons prêts à fermer les établissements », a affirmé mercredi le Ministre de l’Education nationale Luc Chatel, dans un entretien accordé au Figaro.

Bien que l’ensemble de la presse internationale présente ceci comme une décision ferme du gouvernement français, il ne semble pas s’agir de fermetures préventives au vrai sens du terme, mais d’un pilotage à vue. Certains évoquent le chiffre de trois malades dans un établissement comme seuil à partir duquel le préfet pourrait procéder à sa fermeture, en concertation avec les autorités de l’Education et le directeur de l’établissement, et après examen de la situation épidémiologique locale et nationale,

Dans cette hypothèse, les écoles opteront pour l’enseignement à distance, dès les rentrées scolaires de fin août et début septembre, via des émissions de radio, de télévision et via Internet. L’expérience du passé démontre que les vacances d’hiver ont souvent été un « coupe-feu » efficace contre la transmission de la grippe saisonnière.

Le 29 juillet, Les Echos notait qu’en réalité, « la difficulté vient du fait que les pouvoirs publics doivent apporter des réponses à deux problématiques en partie distinctes. (…) La logique, par exemple, recommanderait de fermer des écoles. Mais le gouvernement, lui, doit également prendre en compte une autre dimension : le risque -difficilement évaluable- que ce type de décision ferait peser sur l’économie. A l’inverse, il ne souhaite pas voir une partie du pays désorganisée à l’automne parce que des millions et des millions de personnes seraient atteintes par la grippe A/H1N1, fut-elle bénigne. »

En clair : la logique commanderait de fermer les écoles, mais la faillite du système financier ne le permet pas ! Le cul assis entre deux chaises, on se résout à gérer la pandémie en flux tendu, sans prendre les mesures qui seraient réellement efficaces. Rappelons que la plupart des études concluant à l’efficacité des fermetures préventives des établissements scolaires, posent la condition qu’on y procède avant que l’épidémie n’ait le temps de se développer.

La position ambiguë du gouvernement ne semble d’ailleurs nullement satisfaire les épidémiologistes. Rappelons qu’avec l’arrivée tardive de quantités limitées de vaccins, c’est essentiellement des mesures de santé publique qui permettront de protéger les populations et limiter les dégâts.

Interrogé par Libération, Alain Fisch, chef de service au CHU de Villeneuve-Saint-Georges et président de l’Institut des études épidémiologiques et prophylactiques, n’a pas mis sa langue dans sa poche : « Je crois que les gens n’ont pas bien compris l’ampleur de la situation. Deux cas de figures s’imposent. Soit le virus mute, – et il a des chances de muter –, il devient virulent cet hiver, et nous allons droit vers une catastrophe. Ce scénario annoncerait une mortalité assez forte, les décès se compteraient en centaines de milliers en France. Soit le virus ne mute pas, mais sa contagiosité est telle qu’il infectera des millions de personnes. Dans les deux cas, l’hiver prochain s’annonce chaotique, car le pic de l’épidémie est une évidence. Si 1% des malades se présente dans les hôpitaux, ces derniers seront saturés par la surpopulation de patients. La fermeture des écoles n’est pas à mettre au conditionnel, elle est inéluctable. Si le ministre Luc Chatel comprend bien la situation, il faudra fermer bien plus que les écoles. Tous les lieux publics, métros, théâtres, cinémas, pourraient être arrêtés quelques temps pour éviter au virus de se propager dans tous les endroits de très haute promiscuité. Ces mesures serviraient à ralentir la progression épidémique. Il faut avant tout essayer de maîtriser sa propagation. La situation serait très critique si tout le monde attrapait la grippe en même temps. C’est en tout cas la première fois que l’on devra gérer un problème de la sorte. »

Dans une tentative de ridiculiser l’approche « catastrophiste » de la France, le Financial Times avertit qu’une « fermeture prolongée de toutes les écoles pourrait avoir un coût économique considérable si les parents se voient obligés de rester à la maison pour s’occuper des enfants. Ces fermetures représenteront une contrainte supplémentaire pour les services de santé, puisque les enfants du personnel médical seront eux aussi tenus de rester à la maison. » Le quotidien financier britannique est malgré tout obligé de reconnaître qu’une « étude récente publiée dans la revue médicale The Lancet, estime qu’une fermeture prolongée des écoles, décidée dès la phase précoce de l’épidémie, , peut alléger la charge pesant sur les hôpitaux ».

D’après le bulletin de l’European Center for Disease Control [Agence européenne de veille sanitaire] de hier, 873 nouveaux cas de grippe A (H1N1) ont été signalés au sein de l’U.E. dans les dernières 24 heures, dont 445 en Allemagne et 245 en France. L’agence dénombre 219681 cas au niveau mondial, et 1882 décès.

Vidéo : Non au triage humain : population et santé publique

Article : Grippe A(H1N1):faut-il retarder les rentrées scolaires ?

Voir les 6 commentaires

  • thejoker • 19/08/2009 - 18:57

    le 9 mars sanofi avait anticipé la pandemie :

    "
    La nouvelle usine de sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
    "
    http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp

    bizarre non ??????

    Répondre à ce message

  • iissaabelle • 14/08/2009 - 20:17

    Le professeur de médecine et député UMP Bernard Debré affirme que la grippe A (H1N1) "n’est pas dangereuse" et que la mobilisation contre la pandémie "ne sert qu’à nous faire peur", dans une interview, parue dimanche 26 juillet dans le Journal du Dimanche. "Cette grippe n’est pas dangereuse. On s’est rendu compte qu’elle était peut-être même un peu moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie !", déclare M. Debré.

    • Karel Vereycken • 14/08/2009 - 23:04

      Le professeur Debré pensait être ministre de la santé à la place de Bachelot (qui n’est que pharmacienne)...

      Voir la brève sur ce site : "Le professeur Debré s’aligne sur les thèses britanniques"

      Quand à la grippe, c’est une maladie mortelle, peut-être pas pour vous, mais notamment pour un certain nombre d’immunodéprimés. Réfléchissez ! Une grippe qui se répand en plein été et touche pour les trois quarts des cas des jeunes de moins de 29 ans, n’est pas une grippette comme d’hab !

      Renseignez-vous sur ce site en tapant H1N1 dans le moteur de recherche.

      Au boulot !

    • antoine • 16/08/2009 - 10:15

      mais calmons-nous !
      Il est dit que la grippe saisonnière tue aussi, et savez-vous combien de personnes l’ont attrapée l’hiver dernier en France ? 2 800 000.
      Oui il y a des décès, et il y a aussi des décès avec la grippe H1N1, les personnes fragiles doivent dès maintenant prendre des précautions, mais ce n’est pas la peine d’affoler des millions de gens pour ça, surtout que l’objectif caché est de nous faire tous vacciner, même (et surtout) les gens en bonne santé pour ainsi fragiliser leur organisme.
      Lisez, mais lisez donc le lien que je vous met et réfléchissez !

      et de grâce arrêtez de dire que ce sont des théories conspirationistes, du moment que ce sont des médecins qui l’affirment il faut ouvrir les yeux, et ne pas croire la désinfo étalée dans nos journaux !

    Répondre à ce message

  • petite souris • 14/08/2009 - 22:47

    Bon une fois que les écoles, lycées, universités, métros, théâtres, cinémas,et autres lieux publics comme les trains, les centres de sécu, de la CAF, la poste, les ministères les mairies et les préfectures seront fermés, on fait quoi ?

    Il y aura peut-être un ralentissement de la progression épidémique, mais les transports de nourriture, les superettes, les restaurants, les plombiers et les électriciens, les dépaneurs d’assenceur, ils vont faire quoi ?

    Tout le monde va rester chez soi pendant 40 jours !!! à partir de quand ?
    et si la contamination se fait par étape, on met le pays entier à l’arrêt absolu ?

    Il faut commencer dès maintenant !!!

    Pardon, le ridicule n’a jamais tué, lui.

    Répondre à ce message

  • Koby • 13/08/2009 - 23:27

    Sympa comme ça l’État n’aura pas besoin de payer les fonctionnaires de l’éducation nationale. Dans cette petite crise "déjà passé" :) chaque économie a l’air bonne à faire que ce soit au détriment de la santé ou de l’éducation. les entreprises dégraissent pourquoi pas l’État. Les fonctionnaires y ont ils pensé ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide