Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Haider : un pion anglo-américain

La rédaction

« Haider est le meilleur homme pour donner aux Américains ce qu’ils veulent », nous a confié un analyste autrichien bien au courant des détails de la vingtaine de visites effectuées aux Etats-Unis par le président controversé du FPÖ. « Haider a rencontré tout le monde - Henry Kissinger, Alexander Haig, Rudolph Giuliani (maire de New York). »

Par ailleurs, Jörg Haider affirme suivre une version autrichienne de la « troisième voie » de Tony Blair. Bien que ce dernier le nie, on constate en effet de nombreuse similitudes : hausses d’impôts, recul de l’âge de la retraite pour économiser les fonds de pension-retraite, privatisations, réductions des dépenses sociales et des budgets de santé publique et de création d’emplois. Le programme de Haider a été influencé par Alvin Rabushka, l’architecte américain de la proposition d’« impôt à taux unique », qu’Haider a rencontré à plusieurs reprises.

Sous l’influence des syndicats, le gouvernement centre-gauche précédent avait refusé d’adopter ces politiques thatchériennes, mais on s’attend à ce que le nouveau gouvernement les applique. En outre, Haider soutiendrait l’entrée de l’Autriche dans l’OTAN comme membre à part entière-sacrifiant ainsi ce qui reste du rôle politique indépendant de ce pays vis-à-vis de l’Europe de l’Est et des Balkans.

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 18 avril le monde
en devenir

Don rapide