Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Hausse des prix : c’est la spéculation, imbécile !

La rédaction
visites
1042
commentaires

13 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’un discours à New York le 9 juin, le président de l’agence de régulation des marchés de matières premières (CFTC, dont l’essentiel de la mission est de surveiller les bourses de Chicago où nos agriculteurs sont contraints de négocier leur production avec les spéculateurs) est enfin sorti de son silence complice, alors que la hausse des prix alimentaires devient meurtrière de par le monde.

Gary Gensler a reconnu, par exemple, que 90% des contrats à terme et des dérivés « longs » (qui jouent sur l’inflation) sur le blé sont échangés par des opérateurs n’ayant aucun lien avec la production ou la distribution des denrées alimentaires. Il en va de même pour le pétrole puisque 88% des contrats à terme et produits dérivés sont sous contrôle de financiers sans lien avec la production ou la vente. Si cette réalité est déjà connue des gens lucides, Gensler a par contre annoncé à la surprise générale que la CFTC allait rendre publique la liste des principaux spéculateurs financiers « d’ici la fin du mois ».

La situation est donc clair, comme l’a résumé Lyndon LaRouche, qui vient d’appeler au blocage immédiat des prix alimentaires : « Soit l’on stoppe les spéculateurs en établissant un contrôle des prix, soit ils se feront lyncher sur la place publique ».

Le 7 juin, la FAO rapportait que sur les douze derniers mois, les prix mondiaux du blé ont plus que doublé, que cette hausse pour l’ensemble des céréales est de 69%, et que l’indice général des prix alimentaires est en hausse de 37%. En France, 60 millions de consommateurs indique que cette hausse s’est déjà traduite par une inflation comprise entre 3 et 20% sur les produits alimentaires de base. En Egypte, le panier alimentaire moyen a vu son prix doublé en un an...

Voir les 2 commentaires

  • petite souris • 14/06/2011 - 21:20

    .... et pourtant, dans nos médias, nozélites parlent de sortie de crise et nous expliquent ce qu’il faut faire pour cet "après crise" !!!

    La méthode Coué à ce niveau là !!!
    Il y a vraiment, aurait dit mon père, des coup de pied au cul qui se perdent............

    Répondre à ce message

  • EDITH • 14/06/2011 - 10:08

    Sur RMC ce mation PHILIPPE CHALMAIN a osé dire que l’inflation sur l’alimentaire n’était pas la faute des spéculateurs ,mais la raretè de l’offre ! il est sûr que tous ces dénis de la véritè nous entraînent en enfer.Je ne pensais pas que ceux qui sont haut placé étaient aussi peu clairvoyant et pourtant selon des experts en neurosciences et après plusieurs passages dans un scanner cela est démontré.Nous avons toutes les chances de disparaître si nous n’éliminons pas tous ces fous fonctionnels.A QUAND LA MEME LISTE EN FRANCE !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide