Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

« Hillary Clinton pourrait-elle rejouer Roosevelt 1932 ? »

La rédaction
visites
1629

19 août 2008 (Nouvelle Solidarité) - « Hillary Clinton, avec les « gens invisibles », pourrait-elle rejouer Roosevelt 1932 ? » C’est sous ce titre que démarre la tribune de Liliana Gorini, associée de Lyndon LaRouche en Italie et présidente du Movimento Solidarietà, publiée par l’agence de presse italo-américaine News Italia Press. La rédactrice-en-chef avait demandé cet article après avoir pris connaissance des commentaires de LaRouche sur l’assassinat de Bill Gwatney, président du parti Démocrate d’Arkansas. [*]

Au-delà des « aspects médiatiques », Liliana Gorini explique qu’il y a une rude bataille autour de cette conventionentre les « deux âmes qui cohabitent dans le parti démocrate ». D’un côté l’âme rooseveltienne, s’adressant au « forgotten man » qu’Hillary Clinton a appelé au cours de sa campagne « les gens invisibles » et qui lui a valu un record de 18 millions de voix dans les primaires ; et de l’autre, celle « des méga-spéculateurs Georges Soros et Felix Rohatyn, grands financeurs d’Obama ».

« Les grands financeurs du parti ont décidé qu’une présidence Clinton serait inacceptable », explique-t-elle. « Elle a fait certaines propositions qui vont trop loin pour Wall Street, comme par exemple le moratoire sur les saisies immobilières et la réorganisation des hypothèques tirés de la résolution HBPA de Lyndon LaRouche. (…) En faisant campagne pour sa femme, Bill Clinton a déclaré ‘gelons les saisies plutôt que de sauver les hedge funds’. Mais ce qui plaît encore moins à Wall Street est la proposition d’un Nouveau Bretton Woods promu par LaRouche depuis la première crise financière des années 90, reprise par le secrétaire au Trésor de la première administration Clinton, Robert Rubin, et reprie aujourd’hui par le ministre italien de l’économie, Giulio Tremonti. » Et Liliana Gorini fait évidemment remarquer que ce type de mesures « relancerai l’économie réelle et le pouvoir d’achat des ‘gens invisibles’, mais ferai fermer les fonds spéculatifs comme le Quantum Fund de Soros ».

Rappelant que le nom d’Hillary Clinton figurera sur les bulletins de vote à la convention de Denver, « ce qui ne manquera pas de scandaliser certains commentateurs politique », elle révèle « la pression qu’exercent les délégués d’Hillary qui n’ont pas accepté que Soros et Howard Dean [le président du parti Démocrate, ndlr] choisissent pour eux (…) et attendent la convention de Denver pour reprendre la bataille pour les ‘gens invisible’ interrompue en juin », puis elle ajoute « après tout, en 1932, Roosevelt avait remporté la nomination après plusieurs tours et contre la volonté de la direction du parti ».

Lire la tribune (en italien) : http://www.newsitaliapress.it/pages/dettaglio.php?id_lnk=3_144144

Voir le film « 1932 » du Comité d’action politique de LaRouche (en anglais, version française prochainement) :
http://larouchepac.com/1932


[*Il a été abattu le 13 août dernier au siège du parti à Little Rock, le fief historique de Bill Clinton. Bill Gwatney avait le statut de super-délégué pour élire le candidat démocrate à la convention de Denver le 25 août prochain. Il était un proche du couple Clinton.

Contactez-nous !