Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Hyperinflation, nous voilà !

La rédaction
visites
2973
commentaire

20 janvier 2009 (LPAC) — Un article publié cette semaine dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, « La malédiction de l’argent facile », en brisant un tabou énorme, s’inquiète sérieusement de la menace grandissante d’hyperinflation.

Il y a quelques semaines encore, un des « cinq sages » du comité d’experts économiques allemands n’avait pas hésité à déclarer que « l’hyperinflation n’est pas un sujet de débat, puisque nous sommes en pleine déflation. Il n’y a aucun danger d’hyperinflation ».

Plusieurs indications nous permettent de penser que la circulation de nos analyses, et surtout de notre vidéo Firewall, en défense de l’Etat-nation (Pare-feu), qui se concentrent sur ce sujet, commencent à avoir un certain impact.

L’article du Spiegel constate d’abord que si tous le monde continue à louer les bienfaits de l’explosion des liquidités injectées par les banques centrales dans le système financier international, c’est peut-être cette politique d’argent facile qui fut à l’origine de la crise actuelle et qui pourrait en provoquer une encore pire, si rien ne change. Ensuite, l’auteur note que déjà, « les taux de la Fed avoisinent zéro et moins que zéro n’est pas possible. La seule marge de manœuvre qui demeure, c’est la quantité d’argent ».

Si outre-Atlantique le dollar survit sous perfusion permanente, la situation de l’euro n’est guère plus reluisante, l’Angleterre envisage des taux zéro et le Japon y songe également. N’est-ce pas précisément cela qui nous conduira vers des crises de plus en plus dangereuses ?

Reprenons l’histoire des bulles : la crise des « tigres asiatiques », la bulle des GKO en Russie, la faillite du hedge fund LTCM, la bulle « internet » qui a balayé la nouvelle économie, la bulle des matières premières et celle de l’immobilier : chaque fois, une bulle mourante en a gonflé une nouvelle. Ensuite, l’article cite le commentaire de l’économiste Jürgen Stark, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), qui affirme que, forcément, les responsables bancaires et les agences de notation portent une énorme responsabilité. Cependant, constate-t-il, sans l’apport en liquidités bon marché de la part de la BCE, ces responsables n’auraient jamais pu prendre les risques insensés qu’ils ont pris.

L’article s’intéresse ensuite à la terrible crise hyperinflationniste qui frappa l’Allemagne de Weimar en 1923. Et il mentionne qu’en dépit des engagements verbaux des gouvernements, promettant qu’ils allaient retirer l’argent injecté « dès que possible », cela ne s’est jamais produit, car « c’est aussi difficile que de remettre le dentifrice dans le tube », expression que Lyndon LaRouche emploie souvent pour ridiculiser ceux qui prétendent qu’on ne peut pas revenir en arrière sur nos erreurs.

L’article conclut en rapportant qu’un débat se déroule parmi les « experts » sur le nécessaire retour à des taux de change fixe et d’autres pistes pour résoudre la crise financière.

A lire : Hyperinflation ou hyperdéflation : LaRouche répond

Pour creuser le sujet : focus

Voir le commentaire

  • Simon Pouvreau • 25/01/2009 - 12:45

    Précision : Si je ne m’abuse, l’auteur réel de cette expression "remettre le dentifrice dans le tube" est Joseph Stiglitz. En effet, LaRouche l’utilise souvent pour ridiculiser ceux qui prétendent qu’on ne peut revenir en arrière, notamment Joseph Stiglitz, figure importante et reconnue chez les soi-disant "alter-mondialistes", qui cherchent des arrangements pro-humains au sein d’un système intrinsèquement anti-humains.

    Il est malin LaRouche, non ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide