Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Hyperinflation ou déflation ?
Pour des taux d’intérêt à deux vitesses

La rédaction
visites
1526

Dans de nombreuses déclarations faites au cours de l’année 2008, l’économiste américain Lyndon LaRouche a demandé à la Réserve fédérale américaine d’adopter une politique de taux d’intérêt à deux vitesses, le premier à 4 % pour empêcher l’effondrement du dollar américain et un tsunami hyperinflationiste mondial, et le second à 1 % pour assurer le financement d’un « plan de relance par le crédit productif » dans l’infrastructure.

Prisonniers de leurs faux-débats académiques, de nombreux économistes se sont contentés de hausser les épaules, admettant de fait leur incompétence face à la crise actuelle.

Un excellent exemple de cette incompétence est le discours prononcé en mars 2004 par l’actuel président de la Réserve fédérale américaine (et expert universitaire patenté de la crise de 1929) Ben Bernanke à la Washington and Lee University de Lexington, en Virginie, discours annonciateur de la politique aberrante qu’il a suivie depuis l’éclatement de la bulle des subprimes en juillet 2007, en jetant à tout va de l’argent sur les marchés pratiquement sans contrôle, ni contrainte ni orientation.

La suite de l’article est disponible ici.

Contactez-nous !