Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Iakounine : la guerre nuit au développement de l’Eurasie

La rédaction
visites
612
commentaire

Le 22 février 2012 (Nouvelle Solidarité) – Vladimir Iakounine, président de la société nationale des chemins de fer russes, a réaffirmé l’engagement de sa société et de la Russie à développer l’infrastructure associée au Pont terrestre eurasiatique. Dans une interview à Russia Today TV, une chaîne en langue anglaise, il a expliqué que « tous le monde parle maintenant d’un pont terrestre. Mais ’’pont terrestre’’ est un terme qui a été inventé par nous et qui signifie une infrastructure ferroviaire fournissant des services à des clients en Europe et en Asie, principalement en Chine, à travers le territoire russe et celui du Kazakhstan. »

Russia Today rapporte que Iakounine a dit que la coopération avec les pays membres de l’Union douanière de la Communauté économique européenne, c’est-à-dire la Biélorussie et le Kazakhstan, est une priorité pour sa société et est vue comme un pas initial vers une coopération plus large dans toute l’Eurasie.

Il a également mentionné le plan d’investissement de 400 milliards de roubles dans ce secteur et son intention de développer une nouvelle entreprise spécialisée dans la logistique pour mieux coordonner l’acheminement des containers. « Si nous avons ce type de projet entre la Russie, le Kazakhstan, l’Europe et possiblement la Chine, ce sera le premier exemple de coopération entre l’Europe et le continent eurasiatique », a-t-il souligné.

Iakounine a également montré comment certains projets internationaux mis de l’avant par son entreprise ont été détruits par les guerres au Moyen-Orient, incluant la construction d’un chemin de fer entre Sirte-Benghazi en Libye, qui a du être interrompu. Il a dit que le projet ferroviaire entre Tabriz et Azarshahr en Iran, qui fait partie de la branche nord-sud du corridor eurasiatique, a été gelé en raison des sanctions imposées par l’ONU contre l’Iran. « Je ne pense pas que des sanctions apportent quoi que ce soit de bon pour ceux qui les imposent, ou pour ceux à qui ont les impose. Nous sommes en train de coopérer avec l’Iran dans la construction de plusieurs projets ferroviaires. Est-ce que ça nuit à l’Europe, à la Russie, à l’Iran ? Bien sûr que non ! »

Voir le commentaire

  • petite souris • 04/03/2012 - 20:02

    Nous sommes en train de coopérer avec l’Iran dans la construction de plusieurs projets ferroviaires. Est-ce que ça nuit à l’Europe, à la Russie, à l’Iran ? Bien sûr que non !

    Voilà donc la raison pour laquelle une guerre au proche orient serait envisagée ... des projets utiles à l’europe, la Russie, l’Iran.

    Tout est dit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide