Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Igor Ivanov appelle à une coopération américano-russe dans l’Arctique

La rédaction
visites
732

27 janvier 2012 (Nouvelle Solidarité)—Igor Ivanov, ancien ministre des Affaires étrangères et voix toujours écoutée dans le milieu de la politique étrangère russe, a suggéré que le nouvel ambassadeur en Russie de l’administration Obama, Michael McFaul, ferait mieux de penser à des domaines tels que la coopération russo-américaine dans l’Arctique, plutôt que de continuer son mode de conduite initial.

Sous le titre « Il y a un coup de froid dans l’air : comment le nouvel ambassadeur américain en Russie a commencé sa mission », le quotidien du gouvernement (Rossiyskaya Gazeta) du 20 janvier a publié une interview avec Ivanov sur ce que le journal n’a pas hésité à appeler « le faux pas » de McFaul, qui, avant même d’avoir fini de présenter ses lettres de créance, avait invité à l’Ambassade des politiciens de l’opposition extra-parlementaire et des leaders de la contestation.

« La diplomatie classique est une sphère d’activité publique plutôt conservatrice ; elle a ses règles bien établies qui ont un caractère universel » a répondu diplomatiquement Ivanov. « Je suis sûr que Michael McFaul les connaît parfaitement, lui aussi. En même temps il n’y a pas de règles sans exceptions. Même en diplomatie, des improvisations, et à l’occasion, des formes originales, sont possibles. Toute la question est de savoir si elles sont un reflet de l’excentricité d’un individu (…), ou si elles sont dictées par de considérations politiques à longue portée. »

McFaul est connu comme l’auteur du prétendu « redémarrage » des relations américano-russes, a noté Ivanov. Mais, a-t-il ajouté, ce redémarrage est extrêmement fragile à ce stade. C’est pourquoi, afin d’améliorer ces relations, il a tenu à lui proposer un agenda très différent.

- Le premier domaine pourrait être celui des relations militaires stratégiques. Tout en exprimant sa confiance que l’escalade vers une « nouvelle guerre froide » pouvait être évitée, Ivanov a averti que « l’absence de progrès sur la question de la défense anti-missile est un problème très sérieux. »
- Le potentiel d’expansion commerciale entre les deux nations : « les problèmes grandissants de l’économie mondiale nous poussent vers une collaboration russo-américaine plus étroite. »
- Plus intéressant, Ivanov a plaidé pour plus de coopération dans la région du Pacifique et pour le développement conjoint de l’Arctique, où les États-Unis et la Russie ont des intérêts spéciaux : « Il est nécessaire de faire des efforts pour étendre la géographie de notre coopération avec les États-Unis. La collaboration sur l’Afghanistan ou la Corée du Nord est sans aucun doute très importante, mais elle ne crée pas une base stable et positive pour les relations bilatérales. Il semble que cette année il y ait deux opportunités stratégiques additionnelles pour un travail commun à un niveau régional : la coopération entre les deux pays dans la région Asie-Pacifique, dans le contexte de la présidence russe de l’APEC, et le potentiel de projets bilatéraux (et multilatéraux) dans la zone Arctique, où les deux pays ont des intérêts très substantiels. »
- Enfin, il a délicatement conseillé à McFaul, dont la réception très médiatisée des leaders de la protestation a ému la scène politique moscovite, de revoir son agenda concernant la « société civile », notant que celle-ci « ne se réduit pas seulement à un groupe étroit de défenseurs des droits de l’homme ou de dissidents politiques dans les capitales. »

Ivanov a dirigé le Ministère russe des affaires étrangères de 1998 à 2004 et fut Secrétaire du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie sur la période 2004-2008.

Contactez-nous !