Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Il était une fois en Libye, il y a 70 ans...

visites
1189
commentaires

En cette période de fronde mondiale des peuples contre un empire financier qui a rendu la vie humaine impossible, nous devons faire revivre dans nos esprits ces moments de l’histoire où des forces a priori « faibles » ont mis en déroute les « puissants ».

Il y a exactement 70 ans jours pour jours, les Français libres du général Leclerc prêtaient serment en plein désert libyen de ne pas déposer les armes avant d’avoir libéré Strasbourg. C’était le serment tenace de Koufra, une oasis stratégique tenue par une armée mussolinienne bien mieux équipée que la colonne « de bric et de broc » des FFL. Après avoir traversé 1700km de désert en ce mois de janvier 1941, ces quelques dizaines de soldats français – âgés d’une vingtaine d’années – accompagnés de deux centaines de tirailleurs sénégalais, s’approchent de Koufra. Malgré un équipement de fortune, leur faible puissance de feu – un seul canon et quatre mitrailleuses – et leur faible nombre, la moitié d’entre eux vont mettre en fuite la puissante compagnie motorisée italienne « sahariana di Cufra » pendant que les autres partent à l’assaut du fort de Koufra. Ils utiliseront la ruse et le harcèlement pour défaire la garnison italienne. N’ayant donc qu’un seul canon, Leclerc le fit changer de position en permanence pour que les Italiens se croient cernés par toute une division d’artillerie.

Partis de nulle part avec presque rien, Leclerc et ses hommes enlevèrent la première victoire des forces du général de Gaulle dans cette guerre mondiale. La colonne Leclerc poursuivit sa route et tint son serment, libérant Paris et Strasbourg, chemin qui les mena jusqu’à la prise du nid d’aigle d’Hitler en mai 1945.

Leclerc n’était personne lorsqu’il fut envoyé au Tchad en décembre 1940 pour mener les FFL, tout comme de Gaulle lorsqu’il rallia Londres ou les milliers de Français libres qui rompirent avec la peur, la soumission et l’impuissance en rejoignant le combat. Ces forces étaient faibles, minoritaires, mais inattendues.

A leur époque, ils étaient vus comme des fous, mais ils n’étaient que les précurseurs d’un ferment et d’un soulèvement patriotique qui gagna l’ensemble du peuple et changea le cours de notre histoire.

Voir les 4 commentaires

  • pegasosu • 03/03/2011 - 15:32

    BJR.. Quel bel avenir vous entrevoyez par cette lorgnette que vous venez d ouvrir la ! Vous venez de reveler comment la France sortira de la misere dans laquelle La bande de voleurs de UMP/centristes l’ont ensevelie.
    Un HOMME sortira bientot du neant des politiques qui battent le pave !
    Qui est il ? Personne ne le sait ! Mais sachez qu’IL saura lever le GLAIVE de la purification politico-economique et ra-lira a "son panache blanc" ce qui restera du peuple francais !

    Nous avons nos exemples : Le Marechal De Hauteclocq ( dit Leclerc) ..Le Colonel De Gaule.. le General Koenig ( qui a tenu "Tobrouk" sans capitule devant le Grand Rommel).. les Chasseurs alpins /maquisards (du Vercors tombes car trahis apr una gent double GB/III Reich !) et toutes les petites femmes de France qui ont -au peril de leur vie- assiste, nourris, reconforte soutenus les jeunes francais en rebelion entre 1939 et 1940..
    Soyez certain que ces Anciens vivent encore dans le sang des francais .. ILS ne demandent qu’a se reveiller !
    Et .. ..comme le disait le poete
    " Ami entends tu le bruit sourd du pays qu’on enchaine .. Amis entends tu ..
    Montez de la mine, descendez des collines, camarades .. Sortez de la paille .. les fusils .. la mitraille ..les grenades .. ohe compagnons a la balle ou au fusil...""

    un jour.. comme le peuple Maghrébin ;.. le francais s’enflammera pour retrouver l’Ehtique et la LIBERTE

    ce jour la .. pourrait bien etre .. DEMAIN !

    Répondre à ce message

  • pIC ET pUCE • 02/03/2011 - 22:02

    Sachant bien que l’ennemi, c’et à dire l’holigarchie financière est le même qu’en 1941 ! Nous combattons
    contre les enfants et les petits enfants des gourous
    financiers de cette époque. N’oublions pas qu’ils
    agissent encore et toujours par la ruse, la peur,
    le chaos, la compromission et la violence. C’était bien
    de prendre le nid d’aigle de Hitler mais ce jour-là
    les commanditaires de la terrible tragédie de 39-45
    se trouvaient bien en sécurité à New York et à Washington
    et qu’ils s’y trouvent encore et toujours.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 02/03/2011 - 19:06

    Les hommes de Leclerc étaient 400 dont 250 africains, à Koufra ils étaient 4000 !!!
    Oui ! ils étaient fous !
    Oui ! ils étaient courageux !
    Oui ! ils ont gagné !
    Oui ! ils étaient convaincu d’avoir raison !
    Oui ! ils (soldats, sous-officiers et officiers) se seraient fait tués pour Leclerc et les soldats pour leur capitaines !
    Oui ! Leclerc et ses officiers étaient toujours en première ligne !
    Oui ! certains d’entre eux ont réussi à arriver jusqu’à Strasbourg !

    Mais je n’oublie pas que la plupart d’entre eux ont été condamnés à mort par Vichy !

    Merci pour rappeler cette prise invraisemblable de la citadelle de Koufra suivie du fameux serment.
    C’est effectivement cet état d’esprit qu’il faut avoir pour gagner aujourd’hui afin de "sauver" les peuples de cette dictature financière.

    Totalement avec vous dans ce combat
    ... ce doit être un peu génétique :o)

    Répondre à ce message

  • Pollix • 02/03/2011 - 17:10

    Quel magnifique clin d’oeil de l’Histoire pour renouveler à notre tour le serment de Koufra avec tous les peuples de cette région et d’ailleurs qui se soulèvent, abattons la bête immonde !

    GLASS-STEAGALL, vite !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 novembre le monde
en devenir

Don rapide