Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Inculper Bush et Cheney ? Oui, mais surtout Tony Blair !

La rédaction
visites
2115

16 février 2009 (LPAC) – Faut-il mettre l’ancien président américain George W. Bush et son vice-président Dick Cheney devant les tribunaux pour crimes de guerre comme le réclament un certain nombre de juristes et législateurs américains ?

Lyndon LaRouche estime qu’il faut surtout les poursuivre pour « entente avec une puissance étrangère », c’est-à-dire le gouvernement britannique de Tony Blair dans des actes qui sont l’équivalent de « haute trahison ».

« L’institution présidentielle américaine ne doit pas subir n’importe quelle sorte de poursuite. Ce serait dangereux. Cela voudrait dire que les Etats-Unis seraient réduits à un système de démocratie parlementaire, ce qui serait un désastre complet. Vous pouvez poursuivre le président pour des politiques qui avoisinent les crimes et délits graves, mais on ne peut pas poursuivre l’institution de la présidence elle-même », expliquait LaRouche.

« Si vous voulez poursuivre Bush et Cheney, toutes les bases sont là pour le faire. Poursuivez-les pour leurs crimes commis en fonction sans oublier Tony Blair, le premier ministre de la Grande Bretagne qui doit également être poursuivi. Les crimes les plus graves commis par Bush et Cheney pendant leur gouvernement commencent avec la guerre d’Irak, des crimes commis en collusion avec une puissance étrangère, la Grande Bretagne. Poursuivons donc Bush et Cheney en tant que complices de Tony Blair. Sous Bush et Cheney, la présidence américaine a été rendue prisonnière de l’Empire britannique, et c’est un crime suprême, un crime équivalent à de la haute trahison. »

« Les charges contre Bush et Cheney doivent donc être qualifiées d’actes équivalents à la haute trahison. Ils ont induit les Etats-Unis dans une guerre sur la base de mensonges, des mensonges qui furent pour l’essentiel concoctés en Angleterre, par ceux du 10, Downing Street, dans le bureau du premier ministre Tony Blair. La mort du Dr David Kelly est une des affaires centrales à examiner dans le contexte de poursuites appropriées de Bush, Cheney et Blair. »

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !