Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Inflation alimentaire et pénuries déferlent sur l’Asie

La rédaction
visites
2165

17 janvier (Nouvelle Solidarité) - La hausse des prix alimentaires et les pénuries qui en résultent, déclenchent manifestations et mesures d’urgence dans toute l’Asie, alors qu’une vague hyperinflationniste déferle sur le globe, alors que la Fed et la BCE émettent des quantités massives de liquidités pour tenter de contenir l’effondrement financier. Sur les quatre derniers mois, l’indice mondial des principaux prix agricoles a augmenté de 55 %, alors que dans la même période, les banques centrales américaines et européennes ont renfloué les spéculateurs en injectant plus de 800 milliards de dollars.
La situation en Asie est explosive, alors qu’une grande partie de sa population est déjà en situation de malnutrition :

  • Indonésie : le 15 janvier, 10 000 personnes ont manifesté dans le centre de la capitale Jakarta contre la hausse de 90 % du prix du soja. Le gouvernement a pris des mesures pour accroître la production locale, mais le dirigeant du syndicat national des agriculteurs dit s’attendre à ce que « la situation sociale autour du soja s’aggrave ».
  • Pakistan : des manifestations ont éclaté cette semaine dans des villes pakistanaises à cause de la pénurie de blé. Son prix étant devenu prohibitif, une part croissante de la production du pays est exportée.
  • Chine : la Commission d’Etat pour le Développement et la Réforme (CEDR) a annoncé mercredi, un contrôle des prix sur un panier de produits, à savoir les céréales, l’huile, la viande, le lait, les oeufs et le gaz naturel liquéfié, rapporte l’agence Xinhua. Cette mesure fait suite à la hausse des tarifs douanier le mois dernier afin de limiter les exportations. A Hong Kong, le prix du porc a grimpé de 70 %, après une vague d’augmentation dans le reste du pays. Le porc est un met central dans l’alimentation chinoise.
  • Thaïlande : le gouvernement vient de décréter le gel du prix du sucre et s’apprête à faire de même pour l’huile de palme. Cette dernière a vu son prix exploser et les stocks ont été divisés par deux. La hausse de 70 % du prix des aliments pour bétail menace les prix de la viande d’une hausse généralisée d’au moins 20 %. Le gouvernement s’apprête également à geler les prix sur une série de produits manufacturés, tout en accusant les prix du pétrole.
  • Cambodge : un officiel du gouvernement a confié lundi à l’EIR, que le taux réel d’inflation sur les produits alimentaires est de 50 %, ce qui pourrait provoquer une révolte sociale alors que le pays est déjà dans une situation précaire.

Cette réalité contraste avec les statistiques frelatées des autorités publiques occidentales, principalement la BCE et la Fed, qui cherchent probablement à justifier une baisse des taux d’intérêts en montrant que le phénomène est limité et contenu.

Pour agir : des Boucliers et des Epées pour la République

Contactez-nous !