Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Iran : un changement interne est en cours

La rédaction
visites
1973
commentaires

6 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) - La bataille de pouvoir interne en Iran bat son plein, 4 semaines après le scrutin présidentiel qui a donné une victoire contestée à Mahmoud Ahmadinejad. De son côté, Lyndon LaRouche a appelé les Etats-Unis à se mêler le moins possible des affaires internes de l’Iran : « L’Iran vit une période de changement, laissez-les faire et n’interférez pas dans leurs affaires, contrairement à ce que font et veulent les Britanniques ».

Le 4 juillet, une importante organisation du clergé chiite, l’Association des chercheurs et enseignants de Qom, a publié sur son site une déclaration allant à l’encontre du Conseil des gardiens de la Constitution et du Guide suprême Ali Khamenei, en demandant des enquêtes supplémentaires sur les éventuelles fraudes électorales.
L’opposition entre cette prestigieuse organisation religieuse – créée en 1980 par l’Ayatollah Khomeiny – d’un côté, et le Guide suprême et le Président de l’autre, révèle que la bataille interne fait rage, alors que pour l’instant les manifestations se sont quasiment arrêtées après les vagues d’arrestation et le déploiement massif des forces de sécurité.
D’après le New York Times, le candidat réformateur Mir Hossein Mousavi aurait rencontré l’association chiite 10 jours auparavant. Leur déclaration est également intervenue après que l’un des principaux journaux liés au gouvernement ait accusé Mousavi, l’ancien président Khatami, ainsi que le troisième candidat présidentiel, Mehdi Karoubi, ancien porte-parole du Parlement, d’être « des agents à la solde de l’étranger » et demandé qu’ils soient jugés publiquement.
Le 4 juillet toujours, Mousavi a rendu public un dossier de 24 pages accusant le ministre de l’Intérieur, Sadegh Mahsouli, et le chef du Conseil des gardiens, l’Ayatollah Ahmad Jannati, d’avoir truqué le scrutin. Jannati et cinq autres membres du Conseil des gardiens, chargés de superviser l’élection, avaient publiquement exprimé leur soutien à Ahmadinejad, en violation des lois électorales iraniennes.
D’autre part, l’Ayatollah Rafsandjani, ancien Président et chef de la puissante Assemblée des experts, semble lui aussi s’être mis du côté de l’opposition, puisqu’il vient de rencontrer les familles des dirigeants de l’opposition, emprisonnés suite aux manifestations.

Côté américain, si le vice-président Joe Biden a déclaré qu’il ne s’opposerait pas à une attaque israélienne contre l’Iran, notons que le Président Obama avait adressé un mois avant les élections une lettre au Guide suprême, anticipant clairement la victoire d’Ahmadinejad et proposant un dialogue entre hauts responsables des deux pays.
Pour Lyndon LaRouche, « les Etats-Unis doivent adopter une politique de coopération avec l’Iran, quoi qu’il advienne de ce changement intérieur ». Il a souligné que depuis l’après-guerre mondiale, l’Iran vivait un processus de changement : d’abord avec le mouvement de Mossadegh dans les années 1950, puis avec la Révolution islamique de la fin des années 1970. « L’Iran est à nouveau dans une phase de changement et il ne faut pas tenter d’interférer dans cette situation intérieure. Depuis les accords de Sykes-Picot, les Britanniques n’ont cessé d’intervenir dans les affaires intérieures de l’Iran et c’est ce qu’il font en ce moment. »

Voir les 3 commentaires

  • citoyen01 • 07/07/2009 - 19:09

    Le gros problème de ces nations qui accèdent à une certaine puissance internationale toute neuve (Iran, Chine, Russie...), c’est peut-être leur manque d’expérience dans la manipulation des masses qu’ont acquises les vieilles puissances occidentales (peut-être bien plus perverses d’ailleurs) : la manipulation via l’industrie médiatiques de masse et des loisirs. Quand ils apprendront à se servir de cette arme décisive, et ils apprennent vite, le combat entre l’ancien et le nouveau monde prendra un autre relief.. qui espérons-le parviendra à un nouvel équilibre des forces, style la guerre froide à l’époque et qui assurait de fait une paix et une stabilité émulatrice au sein de l’humanité...

    Répondre à ce message

  • pikpuss • 07/07/2009 - 04:11

    Devinnette : Où les milieux politico-financiers britanniques n’ont-ils pas mis le désordre sur Terre depuis plus de deux cents ans ?

    On devrait exiler ces responsables mafieux sur l’île de Pitcairn, en plein Pacifique Sud, au milieu des decendants des mutins du Bounty...et leur faire étudier la liste infinie de leurs crimes contre l’humanité...

    • NAULLAY • 07/07/2009 - 17:38

      MODÉRATION : NAULLAY, nous avons bien compris que vous dénoncez "le nouvel ordre mondial" et les intérêts financiers qui y sont associés. Nous vous prions de bien vouloir affiner vos remarques en vous concentrant sur le sujet de la brève. Merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide