Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Irlande : « On ne peut pas payer cette dette, alors parlons de faire défaut »

La rédaction
visites
1263
commentaire

15 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – C’est ainsi qu’est titrée la tribune publiée dimanche par le quotidien Irish Independent , démontrant un peu plus le véritable clivage politique en Irlande, catalysé par le Sinn Fein : soit l’on met les spéculateurs en faillite, soit l’on les paye avec du sang et des larmes.

Dans son manifeste et sa campagne pour les élections générales du 25 février, le Sinn Fein reprend et martèle le principe fondamental de la loi Glass-Steagall : « rôtir les créanciers. » Le parti irlandais historique est la principale force politique qui a refusé tout compromis avec le Plan de renflouement et d’austérité imposé par l’UE et le FMI, rejoint par deux nouvelles formations : la United Left Alliance , fusion du Parti socialiste irlandais, de l’organisation People Before Profit Alliance et du mouvement Workers and Unemployed Action Group , qui présente 19 candidats ; et le New Vision Bloc , une alliance d’indépendants issus de la droite et de la gauche, qui présente 20 candidats.

Comme le rapporte l’ Irish Time , le porte-parole du Sinn Fein pour les Finances, Pearse Doherty a expliqué hier que « le Sinn Fein ne mettrait pas un centime de plus de l’argent des contribuables dans les banques avant que ne soit formée, à partir d’une fusion de l’Allied Irish bank et de la Bank of Ireland, une banque d’Etat nationalisée et débarrassée des mauvaises dettes et capable d’opérer ’comme une banque le devrait’. »

« L’éléphant qui trône au milieu de la pièce commence doucement à apparaître, explique le journaliste conservateur Brendan O’Connor dans l’ Independent . S’il est impossible pour nous de payer cette dette, il n’est pas seulement souhaitable d’y faire quelque chose, mais absolument impératif. » Si le Sinn Fein a un programme « assez radical de restructuration de la dette » , « dieu merci que le Sinn Fein soit là et dieu merci qu’il y ait ces élections » . Faisons de cette élection « un référendum sur le renflouement et allons ensuite voir l’UE pour lui dire : ’telle est la volonté du peuple de cette république souveraine.’ (…) Il faudra ne pas être raisonnable dans les négociations avec l’Europe car jusqu’ici, nous avons été raisonnables et cela ne nous a mené nulle part. En conjonction, nous devons arrêter d’accepter cette notion du ’oh, mais vous ne pouvez pas faire défaut’. Stop ! Il nous faut devenir créatifs. »


A lire :


Voir le commentaire

  • edith • 15/02/2011 - 19:11

    En ce qui concerne L’Irlande et l’Islande les elites ont compris les peuples,mais pour ce qui est du reste de l’europe la population devra sortir dans la rue et peut être même faire un révolution sanglante car quand on voit l’exemple du portugal avec les dernieres elections c’est plutôt minable. de toutes façons je ne pense pas qu’il y ait encore quelque chose de positif dans le crane d’oeuf des medias et des politiques si nous le bas peuple nous ne demandons rien le glass steagall ne se fera jamais, sur beaucoup de forums les gens crient DEGAGEZ TOUS ! la derniere chance de voir bouger le peuple ,malgré l’echec des manifs de septembre octobre c’est l’hyperinflation malheureusement mais j’espere que tous se leveront ensemble pour retrouver le sens de la vie en commun !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide