Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Irlande : il est encore temps de griller les créanciers internationaux !

La rédaction
visites
1193
commentaires

22 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – A trois jours d’une élection générale décisive pour l’avenir de l’Irlande et de l’Europe, le chef du parti corrompu Fianna Fail n’a pas peur du ridicule et tente tout ce qu’il peut pour récupérer des voix ; il accuse le Sinn Fein de mentir au peuple lorsqu’il affirme que l’Irlande peut rejeter unilatéralement le plan de renflouement UE/FMI.

Le Président du Sinn Fein, Gerry Adams, a répondu que cela ne fait que confirmer la « folie » qui gouverne le parti au pouvoir. « Ce n’est pas le Sinn Fein qui est responsable de la crise économique ; ce n’est pas le Sinn Fein qui a abandonné ce qui restait de notre souveraineté ; ce n’est pas le Sinn Fein qui a fait passer l’intérêt des gros banquiers et des plus fortunés avant l’intérêt des citoyens irlandais. Le Sinn Fein affirme que les contribuables ne peuvent pas assumer le plan de renflouement UE-FMI. Et notre conception est partagée par de nombreux économistes reconnus. »
Le parti de Gerry Adams a d’ailleurs annoncé qu’il organisera un referendum pour que le peuple décide d’abandonner ou non le plan.

La ligne de fracture de ce referendum a d’ailleurs été tracée par l’économiste irlandais David McWilliams dans un article intitulé « Il est encore temps d’économiser plusieurs milliards ». McWilliams est le créateur du site web thepeopleseconomy.com ayant pour but de répondre aux questions des citoyens sur le renflouement et d’organiser des cours pour les candidats qui veulent des solutions. Dans son article, il propose la tenue d’un referendum sous l’égide de l’article 27 de la Constitution – « les enjeux d’importance nationale » – pour restructurer la dette des banques irlandaises et la séparer de la dette souveraine. « Cela donnerait au gouvernement le mandat pour dire à la BCE que l’on a pas d’autre choix que de rendre les dettes à qui elles appartiennent » !


A lire :


Voir les 2 commentaires

  • edith • 24/02/2011 - 15:05

    J’espere que le SINN FEIN va passer et appliquer la politique du glass*steagall pour donner l’exemple aux autres peuples europeens.C’est la seule solution pour que tout ne finisse pas dans un bain de sang, l’exemple de l’islande ,du paraguay, de l’argentine, de l’equateur sont déjà là mais les medias n’en parlent pas trouvant s’en doute ces pays secondaires VANITE QUAND TU NOUS TIENS !

    Répondre à ce message

  • petite souris • 22/02/2011 - 17:22

    Cela donnerait au gouvernement le mandat pour dire à la BCE que l’on a pas d’autre choix que de rendre les dettes à qui elles appartiennent

    Voilà une opposition responsable et qui propose une solution.

    Preuve que cela est possible lorsque la démocratie existe et que l’on écoute par referendum le peuple souverain.

    J’attends le résultat des élections pour continuer à espérer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide