Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Isotopes médicaux : une renaissance nucléaire ou la mort !

La rédaction
visites
1897
commentaires

25 février 2010 (Nouvelle Solidarité) – Comme nous l’avons signalé à l’époque, depuis mai 2009, l’imagerie médicale est menacée de paralysie mondiale. Cette menace se précise depuis le 19 février, date de l’arrêt, pour six mois d’opérations de réparation et de maintenance, de la petite installation nucléaire située à Petten, aux Pays-Bas.

L’approvisionnement mondial en molybdène 99, utilisé dans 80 % des protocoles d’imagerie médicale nucléaire, en particulier pour les examens dits scintigraphiques permettant de diagnostiquer des maladies osseuses, de nombreux cancers, et l’exploration fonctionnelle d’organes (cœur, poumon, etc.) n’est plus garanti.

JPEG - 21.6 ko

A lui seul, le réacteur de Petten produisait environ 30 % de cet isotope radioactif. Ajouté à l’arrêt du réacteur canadien NRU, qui lui fournissait 45 % du volume, la capacité mondiale de production est amputée de près de 75 % ! Et la situation sera encore plus tendu à partir d’avril quand le réacteur français Osiris sera lui aussi arrêté pour mettre au niveau certains matériels.

Rappelons d’abord que ces matériaux radioactifs à faible durée de vie sont hautement périssables, ce qui rend leur stockage impossible. Jusqu’à aujourd’hui, seuls sept réacteurs de recherche, généralement en fin de vie car datant des années 1960 et financés par les puissances publiques à des fins de recherches, approvisionnaient le marché mondiale et tentaient de répondre aux besoins croissants d’une médecine en progression et d’une population vieillissante. Outre les deux réacteurs à l’arrêt, un belge (BR2), un sud-africain (Safari), un français (Osiris), un australien (Opale) et un polonais (Maria) approvisionnent le marché mondial. Le réacteur expérimental Myrrha, prévu à Mol en Belgique, attend avec impatience les financements qu’il mérite.

Au lieu d’en appeler à une vaste mobilisation et une renaissance du nucléaire, nos responsables se contentent de gérer tranquillement la pénurie. « Il est certain qu’il y aura des moments très difficiles en 2010 », affirme Thierry Dujardin, directeur adjoint de l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN). Aux Etats-Unis, un pays qui dépendait à 95% des livraisons néerlandaises, « on commence à utiliser des substituts comme le talium, qui produisent des images de moins bonne qualité et qui ont une durée de vie plus longue, donc des effets secondaires plus importants », précise-t-il.

Comme l’affirme Le Monde, toujours tenté par le malthusianisme, « dans les prochaines années, aucun scénario de retour à la normale n’est envisageable ». Et, présentant cette perspective comme une fatalité, le journal conclut que « de nombreux services hospitaliers devront trouver des alternatives à ces méthodes d’imagerie, renoncer à certains actes ou encore revoir leur organisation pour économiser une ressource devenue rare ».

Vous l’avez compris : ce n’est pas le moment d’être malade !


Articles :


Voir les 5 commentaires

  • Joe • 25/02/2010 - 16:11

    Le nucléaire n’est pas une solution pour le futur ! Larouche et Cheminade se trompent. L’énergie nucléaire émet des radioations qui sont très nuisibles pour la santé humaine et pour la Terre.

    Il existe une source d’énergie propre et illimitée, alternative à l’énergie nucléaire. C’est la géothermie. Le principe du nucléaire, c’est de créer la vapeur à partir de la chaleur - vapeur qui anime les générateurs électriques.

    Pour produire la vapeur, il existe une autre énergie propre et illimitée, qui nous permet d’éviter le nucléaire. Il suffit d’utiliser la chaleur de la planète. Le moteur qui produit la chaleur à l’usage de la planète est intarissable. Il suffit de creuser suffisamment profond et on découvrira la chaleur. Cette chaleur est partout ! Il suffit de creuser. Avec cette chaleur, on produira la vapeur pour faire tourner les générateurs électriques. C’est une énergie propre et illimitée ! Elle est disponible partout, dans tous les pays !

    Il est temps de se pencher à cette source nouvelle d’énergie, car elle nous permettra à la fois de résoudre le problème de pollution et de répondre au besoin croissant en énergie.

    L’énergie nucléaire, c’est le passé et dépassé !

    • arroudj • 25/02/2010 - 23:08

      bonsoir !merci monsieur joe pour votre commentaire.

    • thejoker • 26/02/2010 - 09:29

      @joe
      la geothermie n’est pas utile en imagerie medicale
      vous n’avez pas lu l’article.
      le geothermie de plus n’a pas la densité energetique du nucleaire
      et n’a pas la vocation potentielle à pouvoir etre mobile comme un reacteur à fusion personnel...
      et n’est pas tres utile pour aller dans l’espace....

    • Phil • 26/02/2010 - 09:51

      Pour le chauffage de votre maison, la production d’électricité....je suis en partie d’accord, mais pour l’imagerie médicale je ne vois pas comment faire tourner un scanner, un IRM avec de la vapeur d’eau...la science dans l’avenir va évoluer et probablement trouver de nouvelles technnologies, mais pour que votre radiologue puisse vous faire passer un IRM...les isotopes sont incontournables pour quelques années encore...
      Phil

    • ARCANE • 26/02/2010 - 13:51

      Le nucléaire fait peur.
      Cette peur est associée aux radiations, et à la bombe.

      Le soleil ausi peu etre dangereux par ses rayonnements ou des explosions coronales violentes, les tempetes sont destructrices, la foudre peu tuer, la vapeur peut creer une explosion sous pression etc.......

      La peur. Combien de personnes sont mortes par des radiations des centrales ?

      les centrales de nouvelle génération permettront d’utiliser
      presque la totolité de l’urianium et il n’y aura pratiquement pas de déchet.

      Je pense que les energies fossiles, le vent, la vapeur sont des systemes du passé car ce sont des energies tres peu denses et peu productives en therme de flux energétique.
      Cela necessite des parties electromecaniques assez lourdes.

      L’energie est partout, notament l’energie cosmique, nous ne savons pas encore l’utiliser, ou peut etre certain ne veulent pas.

      Les énergies synétiques seront remplacée par des energie vibratoires de la matiere.

      Mais encore une fois, n’ayons pa peur, et la necessité primordiale de ce jour est une veritable connaissance de nous meme avec une expension de conscience afin de redefinir sa vision de la VIE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 juillet le monde
en devenir

Don rapide