Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Italie : ouvrons le « dossier Ledeen » !

La rédaction
visites
757

Paolo Raimondi, président du Movimento Solidarieta, le mouvement larouchiste italien, a demandé au gouvernement italien d’autoriser le service de renseignement italien (SISMI) à déclassifier son dossier sur Michael Ledeen, un « fasciste universel » avoué et ancien agent de liaison entre la loge P-2 de Licio Gelli et le renseignement américain.

La divulgation des fichiers du SISMI, documentant les faits et gestes de Ledeen en Italie de 2001 à 2005, est d’une importance capitale pour découvrir la vérité sur la fabrication du « dossier nigérien » concernant les prétendus achats d’uranium par Saddam Hussein au Niger. Ce faux dossier fut en effet la principale source de l’affirmation selon laquelle que l’Irak possédait des armes de destruction massive (ADM), principal grief qui amena le Congrès américain à autoriser le président Bush à faire la guerre, en octobre 2002.

Dans sa requête, Raimondi s’appuie sur une interview du directeur du SISMI, Nicolo Pollari, parue dans l’hebdomadaire La Domenica di Repubblica du 28 novembre 2004. Il note qu’après avoir rencontré le directeur de la CIA George Tenet, début 2002, Pollari avait dit au personnel du SISMI : « A partir d’aujourd’hui, Michael Ledeen est votre "cible". Je veux tout savoir, ce qu’il fait, qui il rencontre, quand, comment, où et dans quelles combines il est impliqué. » Pollari rapportait aussi qu’un ministre lui avait indirectement demandé de recevoir Ledeen et d’organiser une réunion à Rome entre celui-ci et un groupe de personnalités iraniennes. Selon Pollari, qui décrivait Ledeen comme un « personnage obscur », le SISMI surveillait non seulement les activités de Ledeen, mais aussi celles de Rocco Martino, l’auteur des faux nigériens.

Si les déclarations de Pollari sont avérées, c’est qu’il existe bien un dossier Ledeen au SISMI, qui devrait être remis à la commission des Services secrets de la Chambre (Copaco), au procureur spécial américain Patrick Fitzgerald et à la commission du Renseignement du Sénat américain, conclut le président du mouvement larouchiste italien.

Raimondi a fait sa déclaration le 4 novembre, alors que Pollari témoignait devant la Copaco. Sa déposition a duré cinq heures, à l’issue desquelles des membres de la commission ont innocenté le SISMI des accusations selon lesquelles il aurait participé à la désinformation sur les « ADM irakiennes ». Pollari a déclaré que ce « dossier nigérien » le laissait aussi perplexe que ses collègues de la CIA.

Le 4 novembre, Vincent Cannistraro, ancien responsable à la CIA, a déclaré dans une interview à l’agence de presse italienne ANSA que des enquêteurs et des membres de la commission du Renseignement du Sénat américain étaient d’avis que l’« opération italienne » avait été organisée à partir du bureau du vice-président Cheney, en collaboration avec Doug Feith, du Bureau des plans spéciaux du Pentagone, afin d’éviter de passer par les experts du renseignement à la CIA et au renseignement militaire (DIA).

Contactez-nous !