Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Italie : une menace terroriste destinée à torpiller la mobilisation anti-Bush

La rédaction
visites
773
commentaire

Face à l’opposition grandissante à la politique de guerre de Bush, aussi bien parmi la population qu’au sein du gouvernement, les autorités de la police italienne ont déclaré une « alerte au terrorisme » visant des cibles américaines en Italie. On peut y voir le modus operandi typique des cercles synarchistes : on déploie des groupes terroristes téléguidés par des cercles du renseignement, dont les actions sont alors imputées aux forces anti-guerre. La « stratégie de la tension » des années 1970 fonctionnait déjà sur le même schéma.

Le 15 janvier, des engins explosifs ont été découverts chez deux sous-secrétaires d’Etat, en Sardaigne, et le gouvernement italien a annoncé sa décision d’autoriser les Américains à élargir leur base aérienne d’Aviano, à Vicenza, qui deviendra ainsi la plus grande base américaine en Europe, capable d’accueillir toute la Brigade aérienne 173.

Toutefois, cette décision suscite une forte opposition interne, ainsi qu’une grande mobilisation au-delà des partis dans la ville de Vicenza. Cent vingt députés de partis membres de la coalition au pouvoir ont déjà signé une pétition contre l’élargissement de la base. En outre, le débat doit s’ouvrir bientôt sur le refinancement de la mission militaire italienne en Afghanistan, et le gouvernement est divisé sur la question.

Par conséquent, la décision « pro-Bush » de Romano Prodi pourrait « être instrumentalisée par l’aile radicale et antagoniste du mouvement », déclare-t-on au bureau de lutte contre le terrorisme du ministère de l’Intérieur, où l’on craint des attentats contre une cible militaire à Aviano ou à Vicenza.

Ajoutons que l’ancien dirigeant de l’Autonomie ouvrière, Oreste Scalzone, a été autorisé à rentrer en Italie après des décennies passées en France où il était protégé de l’extradition. Aujourd’hui âgé de 60 ans, il a annoncé son intention de jouer le rôle d’« agitateur itinérant ».

Contactez-nous !

Don rapide