www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Jacques Attali : un gouvernement mondial ou la guerre !

La rédaction
4504 visites | 3 commentaires

28 mars 2009 (Nouvelle Solidarité) — Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, dans Le Monde, le 27 mars 2009 : « Dans les semaines qui viennent, la principale question à régler est la crise financière. Le système bancaire et les compagnies d’assurance mondiaux sont en faillite. Il est donc urgent de mettre en place un système de régulation (…) afin de rétablir la confiance. Je pense ensuite qu’il faut réfléchir à un gouvernement mondial, bien évidemment démocratique. Cela doit être aussi une priorité. »

Sans le nommer, Attali défend ensuite l’économiste pro-fasciste Lord John Maynard Keynes en disant que « Dans les années 1930, un certain nombre de personnes avaient compris la nécessité de changer de système monétaire et le besoin d’un marché commun pour éviter la guerre qui s’annonçait. » [il s’agit de la conférence de Londres de 1933 sur les réformes monétaires. Le président américain F.D. Roosevelt refusa de s’y rendre et décida à la place, pour se moquer des Britanniques, d’aller à la pêche... ]

Attali : « On préféré faire la guerre et les réformes après. Je crains que la même erreur ne se reproduise. On fera d’abord les guerres – et il y aura 300 millions de morts —, puis les réformes et un gouvernement mondial. »

Amusant non ?

Lire : une vraie solution à la crise mondiale

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 9 avril 2009 à 01:12
    par Tack

    Franchement, s’il y aun type que le ridicule ne pourra jamais tuer c’est bien Attali. Il y a pas lontemps il expliquait au français que la solution pour avoir de la croissance c’était la dérégulation et la liberalisation totale de l’économie ! Aujourd’huit il revient nous dire comme si de rien n’été que la solution à la crise c’est la régulation !!
    En ce moment, on le voit sur les plateau télé, il est en service commandé par l’olligarchie financière internationale dégénérée et sataniste, afin de nous convaincre que la solution à la crise c’est la disparition des Nation et la création d’un supert gouvernement mondial fasciste, n’etait-ce pas le même rêve d’un certain Adolf Hitlet !! Le Nouvel Ordre Mondial= IIIème Rich

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2009 à 13:57
    par moi

    Attali le veut son gouvernement fasciste, cet homme est un ignoble personnage.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2009 à 20:28
    par picpus

    Un gouvernement mondial ne peut pas être démocratique : il ne peut s’agir que d’une dictature mondiale qui mette en couple réglée tous les peuples devenus esclaves d’une holigarchie financière, elle-même au service d’un pouvoir occulte...Le rêve des nazis sera réalisé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet