www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Jacques Cheminade à François Hollande : l’heure du combat contre la finance est arrivée

La rédaction
1768 visites | 7 commentaires

La faillite de la quatrième banque espagnole, Bankia, et l’annonce du gouvernement espagnol qu’il entend renflouer cet établissement à hauteur de 19 milliards d’euros, après l’avoir nationalisé le 9 mai en prenant une participation de 4,5 milliards, sera peut-être l’événement qui fera chavirer le Titanic Europe.

Car c’est l’ensemble du secteur bancaire privé et public espagnol qui est criblé de dettes. L’Institut de la Finance internationale (IFI) l’a avoué ces derniers jours : les banques espagnoles détiennent près de 300 milliards d’euros de mauvaises créances, conséquence de l’explosion de la bulle immobilière en 2007.

A cela s’ajoute la faillite de régions espagnoles qui représentent 50% de l’économie espagnole. Alors que sombrait Bankia, vendredi dernier, les déclarations du président de la Catalogne évoquant un défaut de paiement d’ici la fin mai, ont révélé l’ampleur de la gangrène financière qui frappe ce pays. Avec 41 milliards d’euros de dette (20% de son PIB), cette région qui représente un cinquième de l’économie espagnole, est belle et bien en faillite.

L’Espagne a donc atteint le point de non retour, l’ampleur de l’effondrement en cours dépassant largement les plans de sauvetage pouvant être envisagés.

A cela, il faut ajouter la faillite de la Grèce, et les conséquences que sa sortie de la zone euro auraient pour une BCE dont les engagements atteignent 2 500 milliards d’euros, par rapport à des capitaux propres qui ne représentent que 10,8 milliards à 90 milliards d’euros (selon que l’on compte uniquement ceux de la BCE ou ceux de toutes les Banques centrales de la zone euro réunies), et dont l’exposition à la Grèce représente plus de deux fois ses fonds propres !

Dans ce contexte d’endettement extrême, la proposition de François Hollande, qui nous avait pourtant promis un face à face avec la finance, de se porter au secours du secteur bancaire espagnol pour le « recapitaliser » avec des fonds européens, après les 2 500 milliards d’euros déjà alignés par l’UE, la BCE et le FMI pour renflouer les banques, ne fera qu’aggraver la crise monétariste du système.

Ses propositions visant à obtenir un peu de croissance, en utilisant des instruments de dette européenne – euro obligations et augmentation de crédits de la Banque européenne d’investissements – pour investir dans les infrastructures, sont tout aussi choquantes, car sans faillite contrôlée du passif toxique des banques, la dette européenne, ajoutée aux dettes nationales, ne produira que des effets hyper-inflationnistes.

«  François Hollande vient de rater son entrée en guerre contre la finance folle » a déclaré Jacques Cheminade, actuellement en tournée pour soutenir les candidats de Solidarité & Progrès aux élections législatives. Le candidat à la présidentielle, qui avait promis de faire pression sur François Hollande après son élection pour qu’il aille au bout de ses engagements, a rappelé que face à l’ampleur de la faillite du secteur bancaire, l’urgence est de procéder au tri entre les dettes légitimes et illégitimes des banques, d’organiser une faillite contrôlée des instruments toxiques et d’aboutir à la séparation totale entre banques d’affaires qui spéculent et banques de dépôt et de crédit, indispensables à l’économie.

Il faut ensuite rétablir un système de crédit productif, a conclu Cheminade, comme celui qui a permis la reconstruction après la Seconde guerre mondiale et les 30 Glorieuses, pour créer un plein emploi productif dans les grands projets d’équipement publics et les PMI/PME.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 29 mai 2012 à 11:26
    par Dims

    La continuité dans le changement, voià ce qu’est le parti socialiste en France.

    Cela fait 40 ans qu’on a le choix entre deux partis.

    On se dit être un pays democratique...cherchez l’erreur...Si on se fait manipuler à tour de bras par les masses medias, comment esperer un changement.

    On va droit à la catastrophe et M Hollande nous fera couler plus vite et plus fort en tant qu’Europeen convaincu à la solde du cac 40 et du comité des 300.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2012 à 09:48
    par michel49

    Heidegger disait "tous les rapports sociaux sont des rapports de maitre à esclave", il y a longtemps que j’en suis convaincu ; l’homme ne peut PAS changer, quelle que soitl’epoque, quel que soit le lieu.
    Nos ancêtres savaient tout celà...

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2012 à 14:05
    par petite souris

    L’heure est réellement très sombre si j’en juge par la violence incompréhensible des propos d’une petite souris que je connais depuis plus de 50 ans et qui est DirCom d’une très grande banque française au téléphone la semaine passée !!!!!!!!

    • Le 29 mai 2012 à 10:34
      par Till

      mais qui se cache derrière cette petite souris. En tout cas j’imagine que cette souris a une soixante-dizaine d’années et qu’elle a un esprit bien éclairé.
      J’ai donc une question qui me viens tout naturellement. Mais quand deviendra-t-elle grande ;)

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2012 à 16:17
    par Bertrand Buisson

    « François Hollande vient de rater son entrée en guerre contre la finance folle »... Tout est dit... car ça va chauffer cet été, ça sent la faillite bancaire à plein nez :-/

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2012 à 14:40
    par christian procquez

    Je partage entièrement l’analyse de Jacques.Dans ce document Francois Hollande de par ses vues et comportements viens de s’autodétruire pour le futur de la France contre la finance folle qui ruine les Etats et les Peuples avec la caution de nos Gouvernements.L’ENA,HEC,L’ENM et autres Nous produisent ces nains voir des criminels des Peuples qui vendent les Peuples aux finances mondiales.Plus de 500 millions d’euros sont empruntés par la France chaque jour sur les marchés mondiaux.Cette politique de suicide collectif national ne peut durer.Le programme de Jacques Cheminade dois s’imposer,le Président Hollande dois intégrer Jacques dans la place qu’il doit détenir pour fertiliser la révision de sa politique du futur qui sauve l’Europe,notre Pays et le Peuple Francais vers des horizons de sciences de progres et de Paix.Monsieur le Président Francois Hollande vous ne devez pas jouer avec le Peuple Francais et les Peuples Européens.La finance dois servir à l’évolution des Peuples et non à leurs destructions par les conflits,guerres et autres.Venant de subir une invalidation aux législatives de la Marne,je cite le message suivant que vous pouvez prendre connaissance sur mon cite.La Préfecture,la justice Francaise viennent de prouver leurs dysfonctionnements très graves,son refus de me convoquer,de faire valoir mes droits au respect du contradictoire devant le Tribunal Administratif.Je vais mettre en place les procèdures pour contester cetteélection de la 5 circonscription de la Marne devant les juridictions compétentes Francaises voir Européennes.Une preuve de plus de l’état de la Politique de déconfiture et de dégénérescence de notre Démocratie,de notre Pays.Francaises Francais actionnés vos cerveaux et bougés vos culs,avant que la 3 guerre mondiale vous inscrivent sur les futurs monuments aux morts de nos villages et villes de France

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2012 à 13:57
    par EDITH

    Il est peut-être trop tard car les possedants et les soit disant élites pensent qu’ils ont raison .Les peuples sont entrain de crever et pas simplement de misères physiques mais aussi de misères morales et affectives.Les derniers soubresauts d’une Christine lagarde ne laissent rien presager de bon. Il y a des emeutes partout dans le monde et toujours pour sa propre caste communautariste Il n’y a plus de machines outils ni de robots,tout le monde veut mettre l’autre en esclavage.Les gens ont peur de perdre leur boulot qu’ils detestent mais ils ne savent pas quoi faire d’autre comme apprendre à peindre de belles choses ou jouer d’un instrument de musique ou apprendre la physique etc... tout cela parce que les merdias aux ordres de l’oligarchie idolâtre Nabucodonosor. Il n’y a plus aucune organisation des pays.Hollande est un petit qui dit qu’il n’aime pas les riches mais qui les sauve ,c’est donc encore une fois un menteur à l’image de Sarkozy ou Mitterand qu’il vénère tant.Il serait si simple de fermer tout cela de, renationaliser les outils essentiels de production. Même les autoroutes sont en faillite en Espagne et le roi va chasser l’éléphant en Afrique .Rien n’a changer depuis des millénaires ,même le front de gauche ne voit pas le principe de la machine outil,aujourd’hui ce qui est le plus dangereux c’est le manque de sagesse ,par rapport au nucléaire,de la part des américains complétement tarés ,ce qui est le propre du croyant et non du connaissant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet