Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Jean-Claude Trichet prône la « modération salariale. »

La rédaction

Dans le contexte de l’élection de Nicolas Sarkozy, le Président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a déclaré lors du 11e congrès de la Confédération européenne des syndicats

Dans le contexte de l’élection de Nicolas Sarkozy, le Président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a déclaré lors du 11e congrès de la Confédération européenne des syndicats, qui vient de se tenir à Séville (Espagne) que la modération salariale est une bonne chose pour l’économie. « Les accords salariaux devraient éviter des évolutions salariales pouvant entraîner des pressions inflationnistes et affecter le pouvoir d’achat de tous les citoyens de la zone euro. Il faut prendre en compte la compétitivité des prix, le niveau encore élevé du chômage dans beaucoup d’économies malgré des créations d’emploi importantes et l’évolution de la productivité à travers les secteurs ».

Cette conception ultra-libérale, suivant laquelle la production doit être encouragée par de bas salaires, suppose un monde régi par une « concurrence libre et non faussée » qui en fait n’existe jamais. Elle ne tient pas compte du fait que le pouvoir d’achat des salaires est ce qui crée un marché ! La CES a réagi en prenant une « initiative européenne pour renforcer le pouvoir d’achat des travailleurs ».

M. Trichet ne rencontre donc pas l’approbation de ceux-là mêmes qui l’invitent.

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 25 mai le monde
en devenir

Don rapide