Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Joschka Fischer brandit le drapeau Britannique contre la Russie

La rédaction
visites
1025

1er septembre 2007 (LPAC) - L’ancien ministre des affaires étrangères allemand Joschka Fischer du parti Vert, à présent installé à l’Université de Princeton aux Etats-Unis, a joint la campagne londonienne contre le président Russe Vladimir Poutine en publiant un essai dans l’édition internet du Sueddeutsche Zeitung le 30 août.

Fischer, un défenseur de la guerre préventive sur la base des « droits de l’homme » fut engagé à Princeton en 2006 par les exécutants du Projet de Sécurité National du synarchiste George P. Schultz, après l’éclatement du gouvernement de coalition allemand réunissant les Verts aux Sociaux-démocrates.

Reprenant la propagande récemment publiée dans le London Economist, Fischer déclare que Poutine réinstaure la Russie comme pouvoir impérial. Comme preuve, il cite les récentes actions russes telles que le rejet des plans de défense anti-missile États-Uniens en Europe de l’Est ainsi que la propagation de leur propre plan, l’expédition Russe en Arctique, et la reprise des patrouilles de bombardiers stratégiques ; tout ceci est une démonstration de force du courant de la « restauration » de Moscou, qui porte l’ambition du retour au pouvoir impérial. Il ajoute qu’une grande partie de la force actuelle de la Russie résulte de l’affaiblissement et du manque d’unité de l’Ouest. Cela ne peut être accepté par l’Ouest, en tout cas par l’Europe, qui veut une coopération avec son voisin Russe mais seulement s’il est démocrate, écrit Fischer. Par conséquent, il déclare qu’il est dans l’intérêt de l’Ouest que le « centre de pouvoir » à Moscou qui domine les affaires et la politique soit affaibli et remplacé par une démocratie bipartite.

Fischer travaille et enseigne au Liechtenstein Institut for Self-Determination ainsi qu’au Woodrow Wilson School of Government, tout deux à l’Université de Princeton. Il publie une colonne mensuelle (comme celle mentionnée ci-dessus), « The Rebel Realist » (le Réaliste Rebel), pour Project Syndicate, qui est reprise dans de nombreux journaux de part le monde.

Contactez-nous !