Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

« Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris », Londres toujours aussi habile

La rédaction
visites
2424
commentaires

27 octobre 2011 (Nouvelle Solidarité) – « Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris », titre le Canard Enchaîne du 26 octobre qui démontre que la mort du dictateur libyen est bien le fruit d’une politique d’assassinat ciblé. « Obama et Sarkozy ne voulaient pas qu’il s’en sorte vivant. De crainte qu’il ne parle trop lors de son procès devant la Cour pénale internationale », lit-on en chapeau. Sous la plume très informée de son rédacteur-en-chef Claude Angeli, le Canard livre le témoignage de plusieurs officiers et haut responsables français.

SPECIAL : Les assassinats ciblés et la dangereuse militarisation du régime Obama

- Obama tire à vue sur des citoyens américains
- Impossible aux Etats-Unis ? Le sinistre précédent d’un coup fasciste
- Histoire drone : la dangereuse militarisation du régime Obama
- Un 3e américain assassiné par un drone d’Obama ; la machine à tuer d’Etat dévoilée
- « Ce qui est arrivé à Kadhafi & co. peut arriver aux Etats-Unis ou en Europe »

L’on apprend donc que 50 soldats des forces spéciales françaises (associés à leurs homologues américains) étaient à Syrte dans le but de « ’traiter’ le Guide libyen et les membres de sa famille », c’est à dire dans un langage plus direct de procéder à leur «  élimination physique » . Le Canard confirme que nos unités étaient présentes sur les lieux de l’attaque contre le convoi de Kadhafi, au milieu d’une foule de combattants libyens « surexcités ». Qui a tiré la balle qui l’a achevé ? Personne ne sait. Mais l’attaque aérienne menée conjointement par une drone Predator américain (le même modèle qui sert aux assassinats ciblés commandités par Obama) et deux Mirages français intervient en violation complète du mandat de l’ONU.

L’article du Canard abonde dans le même sens que les révélations faites par le New York Times lundi, qui expliquait que la veille de la mort de Kadhafi, une réunion s’était tenue à la Maison Blanche pour décider de son sort et que pour l’exécutif américain, il n’y avait qu’une seule issue possible. Voici ce qu’écrit Angeli :

Mercredi, 19 octobre en fin d’après-midi, un colonel du Pentagone téléphone à l’un de ses correspondants au sein des services secrets français. Chargé du dossier « Kadhafi », l’une des priorités actuelles des généraux de l’équipe Obama, l’Américain annonce que le chef libyen, suivi à la trace par des drones Predator US, est pris au piège dans un quartier de Syrte et qu’il est désormais impossible de le « manquer ». Puis il ajoute que laisser ce type en vie le transformerait en « véritable bombe atomique ». Son interlocuteur comprend ainsi que la Maison Blanche a rendu son verdict, et qu’il faut éviter de fournir à Kadhafi la tribune internationale que représenterait son éventuel procès.(...)

À l’Élysée, on savait depuis la mi-octobre que Kadhafi et l’un de ses fils s’étaient réfugié à Syrte, avec gardes du corps et mercenaires. Et Sarko avait chargé le général Benoit Puga, son chef d’état-major particulier, de superviser la chasse à l’ancien dictateur. (…) « Mais il ne faut pas jouer les hypocrites. À plusieurs reprises, des avions français et britanniques avaient déjà tenté de liquider Kadhafi » (...) Et le même [conseiller de l’Elysée] de signaler que, lors d’un procès devant la Cour pénale internationale, « ce nouvel ami de l’Occident aurait pu rappeler ses excellentes relations avec la CIA ou les services français, l’aide qu’il apportait aux amis africains de la France, et les contrats qu’il offrait aux uns et aux autres. Voire plus grave, sait-on jamais ? ».

Mais la courte vue stratégique de nos dirigeants va se retourner contre eux. Déjà, il leur reste à assassiner Saif-al-Islam, le fils de Kadhafi qui fut l’agent clé des services britanniques pour réhabiliter la Libye. Il aurait beaucoup à dire sur les opérations financières libyennes avec la City de Londres, ses liens intimes avec la famille Royale, ses bienfaiteurs parmi l’establishment blairiste, etc. Car ce fut bien l’empire financier de la City qui réhabilita Kadhafi sur la scène internationale et qui entraîna la présidence Sarkozy à se compromettre avec le dictateur libyen. La détermination française conjuguée à la folie meurtrière de Barack Obama et de l’appareil militaire secret qui l’entoure, ont suffit à faire le reste.

La France s’est donc rendue complice d’une politique d’assassinat ciblé pour le compte d’un empire britannique semant le chaos pour échapper à la faillite, et dont nous ne sommes que de vulgaires supplétifs en tous domaines. En voulant à tout prix renflouer (les banques de) la zone euro, c’est la même politique impériale de destruction que l’on propage ; il faut l’arrêter.

Voir les 7 commentaires

  • monte cristo • 27/02/2012 - 12:55

    oui sans parler du projet de Kadhafi de vendre son petrole, non plus en Dollar, mais en Dinar D or. Nouvelle monnaie continentale africaine quil voulait mettre en place avec beaucoup de pays africains. Le problème etait donc monétaire. quant on sait que les etats unis sont ruinés et fabrique du dollar à tour de bras. On comprend qu une hyperinflation du dollar en face d une nouvelle monnaie basé sur l or, aurait définitivement détruit les USA.

    Répondre à ce message

  • tony • 28/10/2011 - 18:22

    ce nouvel ami de l’Occident aurait pu rappeler ses excellentes relations avec la CIA ou les services français, l’aide qu’il apportait aux amis africains de la France, et les contrats qu’il offrait aux uns et aux autres. Voire plus grave, sait-on jamais ? ».

    voici une des raison de ca mort et a mon avis derrière tout les faux discours je pense que c’est la vrai raison de ca mort...
    http://www.youtube.com/watch?v=UReu9equ2kw

    • petite souris • 31/10/2011 - 14:13

      ... eh ! oui !
      ... Il n’y a que les morts qui ne parlent pas !!!

    Répondre à ce message

  • petite souris • 27/10/2011 - 15:21

    Ce qui est étonnant c’est que je ne suis pas étonnée.........

    Attention à l’adage "œil pour œil" ... et aussi "celui qui tue par le feu périra par le feu"...
    La vérité finit toujours par se savoir

    ... et not’sarko qui brasse du vent !
    ... il n’est pas digne de la fonction qu’il a voulu exercée

    tout cela est au-delà du scandale !!!!

    • Vuk • 27/10/2011 - 20:59

      Bravo petite souris, très bonne expression : "au-delà du scandale"... puis-je vous l’emprunter à l’avenir ?

    • petite souris • 28/10/2011 - 00:23

      d’accord
      bien vuk !!!!!

    Répondre à ce message

  • sole invictus • 27/10/2011 - 21:52

    La France n’a pas eu besoin de l’empire brittanique ou des etats-unis pour continuer a piller les pays de l’Afrique francophone. Actuellement par le biais de son franc CFA (colonies francaises d’afrique).La BCAO la banque centrale sous le controle de paris qui gere la zone franc CFA,la France controle la politique monetaire de tous ces pays de l’afrique francophone. Par la manipulation du taux de change,et le vol des valeurs excedentaires la France tue chaque annee des millions d’africains avec son Franc CFA. Plusieurs economistes africains ont mis en lumiere ce mecanisme diabolique de domination et ce au peril de leur vie.L’economiste Nicolas Agbohou explique comment ce nazisme monetaire tue des millions d’africain ses dernieres annees.La France n’a pas eu besoin de l’aide de la City pour tuer Sankara ni Sylvanus Olympio ou pour neutraliser Gbagbo qui voulait quitter la zone CFA. La jeunesse africaine n’est pas dupe et connait les ennemis de l’Afrique.Les societes occidentales sont nihilistes,pessimistes et detruisent par le biais des mesures d’austerite le peu d’humanite qui leur reste. Les africains doivent travailler avec ceux qui vont vers l’avant et non ceux qui veulent continuer a piller.L’affaire de Lybie ne laisse aucune ambiguite sur la nature des dirigeants de l’occident, nous voyons que ce sont des sanguinaires.A bon entendeur. Cette femme assoifee de sang represente la faction moderee de l’elite occidentale :
    http://www.youtube.com/watch?v=Fgcd1ghag5Y

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide